Politique › Actualité

Guinée-élection : Kindia en plein révision des listes électorales.

Dec,2,2019

Conakry, 02 decembre (AGP)- La commune urbaine et les neuf (9) sous-préfectures de Kindia sont en pleine opération de révision des listes électorales depuis jeudi, 21 Novembre 2019.
La mobilisation des citoyens en âge de voter est totale devant les commissions Administratives d’établissement et de révision des listes électorales (CAERLE).
Dans les quartiers Tafory, Almamya, Cherifouya, Sambaya et Manquepas TP, le constat est visible car, au-delà de l’affluence, le taux d’enregistrement a varié entre 500 et 600 électeurs par CAERLE en moins de 4 jours d’opérations.

Au quartier Manquepas PT, le préfet de Kindia, N’Fansoumany Touré, s’est fait enrôler samedi, 30 novembre 2019.
Après son passage devant l’opérateur de saisie et évidement l’obtention de son récépissé, M.Touré a dit : « Je suis venu comme n’importe quel citoyen qui a 18 ans ou plus pour m’acquitter d’un devoir, celui de me faire enrôler.J’ai tenu à ce que les membres de ma famille en âge de voter et moi, venons se faire enrôler pour être dans le fichier électoral.J’ai reçu mon récépissé, ce qui veut dire que je vais disposer de ma carte d’électeur après la révision des listes électorales.Et quand le moment des urnes arrivera je vais aussi exprimer mon suffrage à celui que je vais considérer comme mon élu ou mes élus parce qu’il s’agit des élections législatives ou il y a des candidats uninominaux et nationaux».

Il a invité ses concitoyens ayant 18ans ou plus de venir se faire enrôler pour être au rendez-vous du 16 Février 2020.
De son côté, Sogbè Mady Diané, membre de la CEPI et superviseur de la CECI de Kindia, a fait savoir que l’opération de révision des listes électorales à effectivement démarré jeudi, 21 novembre 2019.Et le lancement a été fait dans le quartier Abattoir I ou il y a deux CAERLE en présence des chefs de quartier et de districts de la commune urbaine, de la notabilité et des représentants des couches sociales notamment les femmes et les jeunes.

Au départ, dit-il, c’était un peu lent. Mais aujourd’hui il y a un véritable engouement car chaque jour qui passe les statistiques évoluent dans les CAERLE et c’est le même cas dans les sous-préfectures ou les gens se font enrôler après les travaux champêtres.
Le seul hic à présent c’est le manque de récépissés dans les CAERLE.C’est pourquoi M. Diané a demandé à la CENI de mettre suffisamment de récépissés à la disposition des CAERLE à fin d’éviter le retard dans l’atteinte de l’objectif de cette révision, celui de toucher tous les citoyens désireux de se faire enrôler avant la date limite de l’opération.Il a invité ses concitoyens ayant 18ans ou plus de venir se faire enrôler pour être au rendez-vous du 16 Février 2020.
De son côté, Sogbè Mady Diané, membre de la CEPI et superviseur de la CECI de Kindia, a fait savoir que l’opération de révision des listes électorales à effectivement démarré jeudi, 21 novembre 2019.Et le lancement a été fait dans le quartier Abattoir I ou il y a deux CAERLE en présence des chefs de quartier et de districts de la commune urbaine, de la notabilité et des représentants des couches sociales notamment les femmes et les jeunes.
Au départ, dit-il, c’était un peu lent. Mais aujourd’hui il y a un véritable engouement car chaque jour qui passe les statistiques évoluent dans les CAERLE et c’est le même cas dans les sous-préfectures ou les gens se font enrôler après les travaux champêtres.
Le seul hic à présent c’est le manque de récépissés dans les CAERLE.C’est pourquoi M. Diané a demandé à la CENI de mettre suffisamment de récépissés à la disposition des CAERLE à fin d’éviter le retard dans l’atteinte de l’objectif de cette révision, celui de toucher tous les citoyens désireux de se faire enrôler avant la date limite de l’opération.Il a invité ses concitoyens ayant 18ans ou plus de venir se faire enrôler pour être au rendez-vous du 16 Février 2020.
De son côté, Sogbè Mady Diané, membre de la CEPI et superviseur de la CECI de Kindia, a fait savoir que l’opération de révision des listes électorales à effectivement démarré jeudi, 21 novembre 2019.Et le lancement a été fait dans le quartier Abattoir I ou il y a deux CAERLE en présence des chefs de quartier et de districts de la commune urbaine, de la notabilité et des représentants des couches sociales notamment les femmes et les jeunes.
Au départ, dit-il, c’était un peu lent. Mais aujourd’hui il y a un véritable engouement car chaque jour qui passe les statistiques évoluent dans les CAERLE et c’est le même cas dans les sous-préfectures ou les gens se font enrôler après les travaux champêtres.
Le seul hic à présent c’est le manque de récépissés dans les CAERLE.C’est pourquoi M. Diané a demandé à la CENI de mettre suffisamment de récépissés à la disposition des CAERLE à fin d’éviter le retard dans l’atteinte de l’objectif de cette révision, celui de toucher tous les citoyens désireux de se faire enrôler avant la date limite de l’opération.Il a invité ses concitoyens ayant 18ans ou plus de venir se faire enrôler pour être au rendez-vous du 16 Février 2020.
De son côté, Sogbè Mady Diané, membre de la CEPI et superviseur de la CECI de Kindia, a fait savoir que l’opération de révision des listes électorales à effectivement démarré jeudi, 21 novembre 2019.Et le lancement a été fait dans le quartier Abattoir I ou il y a deux CAERLE en présence des chefs de quartier et de districts de la commune urbaine, de la notabilité et des représentants des couches sociales notamment les femmes et les jeunes.
Au départ, dit-il, c’était un peu lent. Mais aujourd’hui il y a un véritable engouement car chaque jour qui passe les statistiques évoluent dans les CAERLE et c’est le même cas dans les sous-préfectures ou les gens se font enrôler après les travaux champêtres.
Le seul hic à présent c’est le manque de récépissés dans les CAERLE.C’est pourquoi M. Diané a demandé à la CENI de mettre suffisamment de récépissés à la disposition des CAERLE à fin d’éviter le retard dans l’atteinte de l’objectif de cette révision, celui de toucher tous les citoyens désireux de se faire enrôler avant la date limite de l’opération.Il a invité ses concitoyens ayant 18ans ou plus de venir se faire enrôler pour être au rendez-vous du 16 Février 2020.
De son côté, Sogbè Mady Diané, membre de la CEPI et superviseur de la CECI de Kindia, a fait savoir que l’opération de révision des listes électorales à effectivement démarré jeudi, 21 novembre 2019.Et le lancement a été fait dans le quartier Abattoir I ou il y a deux CAERLE en présence des chefs de quartier et de districts de la commune urbaine, de la notabilité et des représentants des couches sociales notamment les femmes et les jeunes.
Au départ, dit-il, c’était un peu lent. Mais aujourd’hui il y a un véritable engouement car chaque jour qui passe les statistiques évoluent dans les CAERLE et c’est le même cas dans les sous-préfectures ou les gens se font enrôler après les travaux champêtres.
Le seul hic à présent c’est le manque de récépissés dans les CAERLE.C’est pourquoi M. Diané a demandé à la CENI de mettre suffisamment de récépissés à la disposition des CAERLE à fin d’éviter le retard dans l’atteinte de l’objectif de cette révision, celui de toucher tous les citoyens désireux de se faire enrôler avant la date limite de l’opération.Il a invité ses concitoyens ayant 18ans ou plus de venir se faire enrôler pour être au rendez-vous du 16 Février 2020.
De son côté, Sogbè Mady Diané, membre de la CEPI et superviseur de la CECI de Kindia, a fait savoir que l’opération de révision des listes électorales à effectivement démarré jeudi, 21 novembre 2019.Et le lancement a été fait dans le quartier Abattoir I ou il y a deux CAERLE en présence des chefs de quartier et de districts de la commune urbaine, de la notabilité et des représentants des couches sociales notamment les femmes et les jeunes.
Au départ, dit-il, c’était un peu lent. Mais aujourd’hui il y a un véritable engouement car chaque jour qui passe les statistiques évoluent dans les CAERLE et c’est le même cas dans les sous-préfectures ou les gens se font enrôler après les travaux champêtres.
Le seul hic à présent c’est le manque de récépissés dans les CAERLE.C’est pourquoi M. Diané a demandé à la CENI de mettre suffisamment de récépissés à la disposition des CAERLE à fin d’éviter le retard dans l’atteinte de l’objectif de cette révision, celui de toucher tous les citoyens désireux de se faire enrôler avant la date limite de l’opération.Il a invité ses concitoyens ayant 18ans ou plus de venir se faire enrôler pour être au rendez-vous du 16 Février 2020.
De son côté, Sogbè Mady Diané, membre de la CEPI et superviseur de la CECI de Kindia, a fait savoir que l’opération de révision des listes électorales à effectivement démarré jeudi, 21 novembre 2019.Et le lancement a été fait dans le quartier Abattoir I ou il y a deux CAERLE en présence des chefs de quartier et de districts de la commune urbaine, de la notabilité et des représentants des couches sociales notamment les femmes et les jeunes.
Au départ, dit-il, c’était un peu lent. Mais aujourd’hui il y a un véritable engouement car chaque jour qui passe les statistiques évoluent dans les CAERLE et c’est le même cas dans les sous-préfectures ou les gens se font enrôler après les travaux champêtres.
Le seul hic à présent c’est le manque de récépissés dans les CAERLE.C’est pourquoi M. Diané a demandé à la CENI de mettre suffisamment de récépissés à la disposition des CAERLE à fin d’éviter le retard dans l’atteinte de l’objectif de cette révision, celui de toucher tous les citoyens désireux de se faire enrôler avant la date limite de l’opération.Conakry, 02 decembre (AGP)- La commune urbaine et les neuf (9) sous-préfectures de Kindia sont en pleine opération de révision des listes électorales depuis jeudi, 21 Novembre 2019.
La mobilisation des citoyens en âge de voter est totale devant les commissions Administratives d’établissement et de révision des listes électorales (CAERLE).
Dans les quartiers Tafory, Almamya, Cherifouya, Sambaya et Manquepas TP, le constat est visible car, au-delà de l’affluence, le taux d’enregistrement a varié entre 500 et 600 électeurs par CAERLE en moins de 4 jours d’opérations.
Au quartier Manquepas PT, le préfet de Kindia, N’Fansoumany Touré, s’est fait enrôler samedi, 30 novembre 2019.
Après son passage devant l’opérateur de saisie et évidement l’obtention de son récépissé, M.Touré a dit : « Je suis venu comme n’importe quel citoyen qui a 18 ans ou plus pour m’acquitter d’un devoir, celui de me faire enrôler.J’ai tenu à ce que les membres de ma famille en âge de voter et moi, venons se faire enrôler pour être dans le fichier électoral.J’ai reçu mon récépissé, ce qui veut dire que je vais disposer de ma carte d’électeur après la révision des listes électorales.Et quand le moment des urnes arrivera je vais aussi exprimer mon suffrage à celui que je vais considérer comme mon élu ou mes élus parce qu’il s’agit des élections législatives ou il y a des candidats uninominaux et nationaux».

Il a invité ses concitoyens ayant 18ans ou plus de venir se faire enrôler pour être au rendez-vous du 16 Février 2020.
De son côté, Sogbè Mady Diané, membre de la CEPI et superviseur de la CECI de Kindia, a fait savoir que l’opération de révision des listes électorales à effectivement démarré jeudi, 21 novembre 2019.Et le lancement a été fait dans le quartier Abattoir I ou il y a deux CAERLE en présence des chefs de quartier et de districts de la commune urbaine, de la notabilité et des représentants des couches sociales notamment les femmes et les jeunes.
Au départ, dit-il, c’était un peu lent. Mais aujourd’hui il y a un véritable engouement car chaque jour qui passe les statistiques évoluent dans les CAERLE et c’est le même cas dans les sous-préfectures ou les gens se font enrôler après les travaux champêtres.
Le seul hic à présent c’est le manque de récépissés dans les CAERLE.C’est pourquoi M. Diané a demandé à la CENI de mettre suffisamment de récépissés à la disposition des CAERLE à fin d’éviter le retard dans l’atteinte de l’objectif de cette révision, celui de toucher tous les citoyens désireux de se faire enrôler avant la date limite de l’opération.


À LA UNE

Retour en haut