Eco et Business › Finance

Guinée : le FMI approuve un prêt de 24 millions de dollars

Le conseil d’administration du Fonds monétaire international a approuvé un financement de 24 millions de dollars pour la Guinée, destiné au soutien de l’économie du pays ouest-africain, connu pour ses gigantesques réserves en bauxite. Le pays dont l’économie a renoué avec la croissance a progressé dans l’exécution du programme établi, selon le FMI.

La Guinée Conakry va bénéficier d’une enveloppe financière de 24 millions de dollars du FMI. L’information a été donnée ce mercredi 27 juin par le ministre des Finances, Mamadi Camara, dans un communiqué. L’économie guinéenne a été sérieusement ébranlée par la faiblesse des prix mondiaux des produits de base, des matières premières brutes dont le pays est fortement dépendant.

Ce marasme économique a poussé la Guinée à conclure un accord avec le FMI en décembre dernier lui permettant d’emprunter 650 millions de dollars non concessionnels sur une période de trois ans. Le programme du FMI vise à aider la Guinée, premier producteur africain de bauxite, (minerai d’aluminium) à stimuler les dépenses pour les projets d’infrastructures.

Dans un communiqué, le ministre des Finances, Mamadi Camara a précisé que ces 24 millions de dollars devraient ouvrir la voie à la Guinée dans son projet d’obtenir d’autres fonds de la part de ses partenaires financiers. Le pays s’attend à un prêt de 50 millions de dollars de la Banque mondiale et de 20 millions d’euros de l’Union européenne.

S’exprimant à la suite de la réunion du conseil d’administration sur la Guinée, Mitsuhiro Furusawa, président par intérim et directeur général adjoint du FMI a précisé que :


« La dynamique de croissance reste vigoureuse en Guinée et les perspectives à moyen terme sont favorables. En raison de dérapages budgétaires, les résultats obtenus dans le cadre du programme appuyé par l’accord FEC ont été mitigés par rapport aux objectifs de fin décembre, tandis que les réformes figurant dans le programme ont progressé. Les autorités ont mis en œuvre des mesures correctrices et les résultats du programme se sont améliorés. Il est essentiel de s’en tenir fermement à l’exécution du programme pour en garantir le succès et assurer la stabilité macroéconomique », selon un communiqué du FMI du 25 juin.

L’institution de Bretton Woods a insisté sur la nécessité pour le pays de progresser sur les réformes et de suivre le programme établi. En décembre 2017, l’accord triennal de la Guinée au titre de la FEC a été approuvé par le conseil d’administration du FMI. L’accord FEC vise à renforcer la résilience, à accroître l’investissement public dans les infrastructures, tout en préservant la stabilité, à renforcer les filets de protection sociale et à promouvoir le développement du secteur privé en République de Guinée.

 

À LA UNE
Retour en haut