Société › Transport

Hawa Savane prend les rênes du port autonome de Conakry 

(c) droits réservés

Conakry (journaldeconakry.com ) – Nommée le 14 septembre dernier, Hélène Savané, la nouvelle directrice générale du Port Autonome de Conakry, nommée le 14 septembre dernier par un décret présidentiel a pris fonction ce jeudi 20 septembre. La cérémonie de passation de service a eu lieu dans les locaux du ministère des Transports en présence du chef de cabinet du département.

Dans son discours de circonstance, Hawa Keita, la directrice sortante, a remercié le président Alpha Condé pour la confiance renouvelée en elle en 2016, pour administrer le port autonome de Conakry.

Parlant de son bilan, Hawa Keita a tout d’abord rappelé les sentiments qui l’animaient lors de sa prise de fonction avant de revenir sur son bilan proprement dit .

«Au moment précis où je prenais les rênes du Port Autonome de Conakry en 2016, mon sentiment premier était un sentiment de confiance. Confiance aux braves travailleurs du Port dont le souci de sauvegarde des intérêts de la maison était visible ainsi que le besoin d’accroître la compétitivité et de poursuivre l’essor de l’entreprise. Confiance aux collaborateurs qui ne ménageront aucun effort pour atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés, la maison étant commune. A ce niveau, les 27 mois passés à la tête du Port Autonome de Conakry ne m’ont jamais ébranlés et rien n’a empêché ma ferme détermination à faire preuve d’audace, qualité nécessaire pour engager des grandes réformes au sein du port . En effet, en 2016, nous avons ensemble procédé au remboursement de 59 milliards francs guinéens de dettes intérieurs comprenant entre autres 28 milliards francs guinéens au titre des impôts, 24 milliards francs guinéens pour des dettes des fournisseurs et plus de 7 milliards francs guinéens de découvert bancaire qui a engendré des asociaux d’un milliard 400 millions francs guinéens. Le faible taux de disponibilité des unités navales réservées par l’acquisition de deux nouvelles vedettes, le bitumage et le pavage des voiries, le lancement de la construction de deux bâtiments administratifs R+ 5 et R+6 et d’une mosquée R+1, le dragage de l’entretien de chaînage et du basin, l’acquisition de deux camions anti-incendie, l’achat de trois bus pour le transport du personnel, l’accroissement du trafic malien de 69% suite à la signature du protocole avec les industriels maliens », a-t- elle cité avant de poursuivre: «De 2016 à 2017, le résultat n’est que passé de 10 à 40 milliards francs guinéens. Le Port a engagé un processus de certification ISO 9001 version 2015 et la certification est prévue pour la fin de l’année 2018 (…) La Guinée est aujourd’hui le port autonome deuxième membre de L’AGPOC», a t- elle expliqué.

Quand à la nouvelle directrice du port, elle, a tout d’abord rappelé les conditions dans lesquelles se trouvent le port autonome de Conakry avant de promettre de relever le challenge.


Hélène Savané a tendu une main franche aux travailleurs du port autonome de Conakry .

«Je prends les charges de directrice du Port Autonome de Conakry à un moment particulièrement exaltant de la vie de l’entreprise. En effet, nous abordons une nouvelle phase de mutation de l’activité du Port de Conakry avec de nouveaux objectifs et implicitement de nouveaux défis face auxquels je ne ménagerai aucun effort. Il serait illusoire de croire relever ces challenges sans l’engagement total et entier de l’ensemble des travailleurs du Port. Au demeurant, j’ose affirmer en ces instants solennels que je bénéficierais de leur soutien étant attendu que je fus une des leurs pendant une décennie. Egalement, je tends une Franche à  la communauté portuaire en lui assurant mon entière disponibilité pour une collaboration efficace dans nos intérêts mutuels », a-t- elle affirmé.

Il faut tout de même rappeler que cette cérémonie de passation de service se déroule à un moment critique du port autonome de Conakry. L’entreprise traverse une crise sans précédent liée à la concession d’une partie du port autonome à la société turque Albayrak.

Le secrétaire général du Syndicat du port est écroué depuis deux jours à la maison centrale de Conakry à cause de son opposition à la dite concession.

À LA UNE
Retour en haut