International › APA

Henri Konan Bédié monopolise la Une des journaux ivoiriens

Pas d'image

L’ancien chef d’Etat et actuel président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA, ex-allié de la coalition au pouvoir), Henri Konan Bédié monopolise la Une des journaux quotidiens ivoiriens parus, mardi, sur l’ensemble du territoire national, quelques jours après une déclaration du gouvernement qui l’accuse « d’appeler à la haine de l’étranger dans le pays».Après ces propos haineux, le gouvernement sort ses griffes contre  Bédié, informe Le Mandat. « Bédié s’expose à la rigueur de la loi »,  relève ensuite dans ce journal, le porte-parole du gouvernement Sidi  Touré. 

« Incitation à la haine, au tribalisme, à  la xénophobie, à la guerre/ Henri Konan Bédié : carton rouge ! »,  placarde Le Patriote avant de brandir « les preuves de la mauvaise foi  du père de l’ivoirité » concernant le phénomène de l’orpaillage  clandestin. 

Haine, xénophobie, dérives :   »Bédié, l’ivoiritaire, persiste et dérape encore ! », enfonce Le  Rassemblement à cote de L’Expression, qui, parlant de Bédié « la  catastrophe » reprend les propos « incendiaires » de l’ancien chef de  l’Etat. 

Déclaration du président du PDCI sur  les étrangers/ La sévère mise en garde du gouvernement : « il n’y a pas  d’âge limite pour aller en prison », rapporte L’Inter en attribuant ces  propos à un député du RHDP (Rassemblement des Houphouetistes pour la  démocratie et la paix). « Le PDCI n’a pas peur de la menace pénale »,  répond en couverture du même journal, Jean-Louis Billon, le secrétaire  exécutif du PDCI chargé de la communication. 


Depuis  Botro, Sidi Touré, porte-parole du gouvernement : « il ne faut pas faire  comme Bédié et tous ceux qui agissent comme lui », reprend  L’Intelligent d’Abidjan. « Le PDCI dit qu’il ne faut pas fuir le débat  sur la nationalité », rétorque au même moment Jean-Louis Billon dans les  colonnes du même confrère. 

Ce qui fait écrire  à Notre Voie que « Bédié lâche une bombe » et met « la République en  transe ». Selon Soir Info, l’ancien président Bédié est « sérieusement »  menacé par le gouvernement après sa dernière sortie. 

M.  Bédié « assume tout » sur cette affaire, révèle Le Nouveau Réveil. Ce qui  fait dire à Le Quotidien d’Abidjan que le PDCI accepte de faire le  grand déballage sur l’affaire « orpaillage clandestin et fraude sur la  nationalité ivoirienne».  

À LA UNE
Retour en haut