Sport › Football

Horoya AC: fin de saison pour Bassirou Ouedraogo

(c) droits réservés

Le Horoya Athletic Club a connu un week-end mitigé à Lomé. Si samedi, le club guinéen a bien entamé la phase de groupes de la Ligue des champions de la CAF avec un victoire 2-1 sur l’AS Togo Port à Lomé, une grosse frayeur le lendemain est venue rompre avec l’euphorie de la veille.

Bassirou Ouedraogo, le colosse attaquant burkinabé du club de Matan est actuellement hospitalisé dans une clinique à Lomé. La cause: un plongeon sur la plage de la capitale togolaise qui aurait mal tourné lors du décrassage de Victor Zvunka avec ses joueurs.

« J’ai reçu un coup de fil m’annonçant ce qui s’était passé sur la plage. Immédiatement, nous nous sommes rendus à la clinique où il a été évacué pour savoir ce qui s’est exactement passé. Sur place, nous avons été informé que Bassirou a fait un plongeon spectaculaire. Il est retombé sur sa nuque avec ton toute sa masse. Sur le coup, personne ne s’est rendue compte de la gravité. Les joueurs ont continué à courir sous l’ordre de l’entraîneur, Victor Zvunka qui minimisait en quelque sorte ce qui venait de se produire. Mais son coéquipier, Mohamed Djibo a constaté qu’il ne se relevait pas et que l’équipe l’avait laissé derrière. Il s’est directement retourné pour voir ce qui se passait. À ce moment là, les vagues avaient commencé à éloigner Bassirou. Quand il l’a récupéré, il a constaté que son coéquipier était inconscient et qu’il avait bu beaucoup d’eau. Sur place, il a été réanimé avant d’être transporté à la clinique« , explique Soufiane Souaré, président délégué d’Horoya à nos confrères de guineenews.com.


Ouedraogo a été plus tard opéré après 3h d’horloge. Si pour l’heure, l’Etalon est hors de danger de mort, des doutes subsistent quand à sa capacité à rejouer au football. D’après les docteurs, les nerfs de ses membres inférieurs ont été touchés. « D’après le docteur, Bassirou au a eu vraiment la chance sinon d’après lui ce genre d’accident entraine directement la mort. Nous espérons qu’il va se remettre rapidement et qu’il va continuer à jouer au football« , a ajouté Souaré.

Depuis 2 ans à Horoya (en provenance du CF Mounana au Gabon), Ouedraogo est un élément indispensable du onze des Rouge et blancs. Samedi il a délivré une passe décisive à Daouda Camara pour l’ouverture du score contre l’AS Togo Port.

À LA UNE
Retour en haut