› Société

Ibrahima Kourouma lance le projet SANITA-Villes Durables

Ibrahima Kouroum, ministre de la ville, de l’aménagement et du territoire

Le ministre de la ville, de l’aménagement et du territoire, Ibrahima Kourouma a procédé mercredi au lancement d’un séminaire sur le programme de développement et d’assainissement urbain en Guinée (SANITA), Villes Durables.

Ce programme de développement et d’assainissement urbain en Guinée (SANITA), Villes Durables comprend 2 projets et est financé par l’Union Européenne à hauteur  42 millions d’euros. Le projet SANITA-Villes propres qui dispose d’un budget de 35 millions d’euros exécuté par l’agence Belge de développement, ENABEL et le projet SANITA-Villes Durables dispose quant à lui d’un budget de 4 millions d’euros et sera mis en œuvre par ONU-HABITAT.  « Nous procédons ce matin au lancement du séminaire destiné au programme du développement et assainissement urbain villes durables. C’est un programme crucial, son exécution pourrait transformer fondamentalement l’aspect de nos villes et villages dans les années à venir. Comme vous le savez, planifier rigoureusement l’installation des populations urbaines et rurales sur un territoire déterminé est avant tout un impératif de développement. Dans un pays comme le nôtre avec des ressources financières limitées, l’apport des partenaires techniques financiers nous permet d’avancer dans une action cohérente, à même de relever tous les défis d’un monde dynamique soumis aux enjeux de la modernisation du changement climatique que l’inclusion sociale », affirme  Ibrahima Kourouma

 

Dans le domaine de l’urbanisme et de l’habitat, ajoute-il, « notre pays, la république de Guinée fait face à une pression de plus en plus forte et dont les conséquences se manifestent par l’occupation spontanée et anarchique des espaces. De tous les espaces sans tenir compte de la vision du gouvernement, c’est cette situation que nous comptons changer de manière méthodique, pragmatique et efficace conformément à la volonté exprimée par Son Excellence monsieur le président de la république, le professeur Alpha Condé ». Pour sa part, le chef de Délégation de l’Union Européenne en Guinée, Gérald Hatler, a rappelé qu’ « avec une population de près de 12 millions en 2016, la république de Guinée a connu une urbanisation anarchique importante depuis la fin des années 1980. Aujourd’hui, plus de 40% de la population vit dans des zones urbanisées (dont la moitié dans l’agglomération de Conakry), et d’ici 10 ans plus de la moitié de la population sera urbanisée. Le développement urbain et plus particulièrement la planification urbaine constitue un enjeu majeur du développement durable de la capitale ».

Et de poursuivre : ‘’ce programme se décompose en 2 projets, le projet SANITA-Villes propres qui dispose d’un budget de 35 millions d’euros, exécuté par l’agence belge de développement ENABEL. Avec pour objectif d’améliorer les services d’assainissement de base pour les populations des villes de Conakry et Kindia. Le projet SANITA-Villes Durables qui est l’Objet de cette cérémonie, dispose quant à lui d’un budget de 4 millions d’euros et sera mis en œuvre par ONU-HABITAT avec l’ambition de contribuer à la relance de la planification urbaine. »

>
Zapping Actu International
À LA UNE
>
Retour en haut