International › APA

Inauguration à N’Djaména d’une usine de production de farine

Pas d'image

Une usine de production de farine de maïs a été inaugurée, vendredi, par le chef de l’Etat tchadien, Idriss Déby, dans la zone industrielle du quartier Farcha, située au premier arrondissement de N’Djaména.Construite par une société chinoise d’un coût de 3 milliards f cfa, l’usine a une capacité de 120 tonnes de maïs par jour, soit 60 000 tonnes par an, avec d’autres installations auxiliaires. Les sacs de 25 kilo, 10 kilo et 1 kilo sont vendus, respectivement à 7 200  f cfa, 3 400 f cfa et 360 f cfa à la sortie d’usine.

Coupant le ruban marquant l’inauguration de l’usine, le chef de l’Etat tchadien, Idriss Déby, tout en se félicitant de la construction de cette usine, a déclaré que la souffrance des ménages sera soulagée.

« Il est important d’implanter une usine qui transforme les produits tchadiens. La première usine de production de farine appelée Les Grands moulins du Tchad (GMT) s’est arrêtée pendant plusieurs années à cause de la guerre civile au Tchad. La nouvelle usine transforme un produit, le maïs, qui est produit localement et beaucoup consommé par les tchadiens », a souligné le chef de l’Etat tchadien.

Il a encouragé les promoteurs chinois de l’usine à aller de l’avant en continuant à investir au Tchad avant d’appeler les opérateurs économiques tchadiens à suivre cet exemple et développer l’agro-alimentaire.


Le président tchadien a souhaité qu’avec cette usine et l’initiative des opérateurs économiques tchadiens de réduire de 15% les produits de première nécessité, la cherté de vie soit un mauvais souvenir.

Le PDG de l’entreprise chinoise CPL Transformations, Li Jang Joung a souligné que l’usine va créer 80 emplois directs destinés aux jeunes tchadiens.

M. Li Jang Joung a déclaré que « la farine de maïs de la marque YES est positionnée à haute qualité et à un prix bas ». « L’objectif, a-t-il dit, est de permettre à chaque tchadien de consommer de la farine de maïs propre et sans grains de sables ».

À LA UNE
Retour en haut