Politique › Justice

Justice-Labé : querelles de procédure devant le Tribunal Militaire à Formation Spéciale

(c) AGP

La première journée du procès du lieutenant-colonel Issa Camara et ses compagnons devant le Tribunal Militaire à Formation Spéciale (TMFS) de Labé a été essentiellement consacrée aux querelles de procédure entre la défense, la partie civile et le Ministère public, rapporte le correspondant régional de l’AGP.

Immédiatement après l’ouverture de la première audience du TMFS de Labé, les avocats, recrutés pour défendre le colonel Issa Camara et ses compagnons, ont soulevé plusieurs exceptions de nullité et dénoncé beaucoup d’irrégularités liées, disent-ils, à l’incompétence des juges qui ont instruit le dossier.

«Nous avons soulevé l’irrégularité relative à la composition du Tribunal Militaire, nous avons soulevé des nullités relatives à l’exploit de citation à prévenu servi à nos clients, nous avons soulevé enfin la nullité de l’ordonnance de renvoi conformément à l’article 396 du Code de procédure pénale, en raison de l’incompétence des juges d’instruction qui l’ont rendu», a indiqué l’avocat de la défense, Me Lanciné Sylla.

Les arguments de la défense ont été systématiquement balayés du revers de la main par les avocats de la partie civile, recrutés par les citoyens de Mali.


«Contrairement à ce qu’alléguait la défense, c’est effectivement une loi qui a été prise, et par un arrêté conjoint signé du Ministre de la Justice et celui de la Défense. Des magistrats ont été désignés pour qu’ils puissent statuer dans ce dossier aussi simplement que possible. La défense a estimé que cette nouvelle loi portant Code de Justice Militaire n’a pas été encore promulguée. Hors, nous, nous avons cette loi, nous l’avons exhibé», a répliqué Me Alpha Mariama Diallo.

Après 06h de querelles de procédures entre la défense, la partie civile et le ministère public, le TMFS de Labé a décidé de joindre les exceptions de nullité au fond du dossier, en déclarant les débats ouverts.

Ainsi, vers la fin de la soirée, le colonel Issa Camara a eu la possibilité de donner sa version en rejetant catégoriquement les faits qui lui sont reprochés.

À LA UNE
Retour en haut