Société › Faits divers

Kindia : ils écopent de 20 ans de réclusion criminelle pour ‘’enlèvement’’

Image d'illustration

Les audiences criminelles se poursuivent au tribunal de première instance de Kindia, ce lundi 25 février certains accusés ont été fixés sur leur sort, dans les 7 dossiers criminels qui ont été examinés.

Parmi tous ces dossiers tranchés, seuls d’Abdoulaye Yansané et Alseny Yansané poursuivis pour enlèvement ont eu une lourde peine. « Le tribunal statuant publiquement, contradictoirement en matière criminelle et en premier ressort après en avoir délibéré conformément à la loi déclare, Abdoulaye Yansané et Alsény Yansané coupables d’enlèvement, les condamne à 20 ans chacun de réclusion criminelle. Les condamne au dépend, le tout par application de l’article 303 du code pénal et de l’article 548 du code de procédure pénale », a déclaré le président du TPI de Kindia, Amadou Cheikh.


Hormis ces deux hommes, d’autres personnes accusées dans d’autres affaires ont été aussi fixées sur leur sort. C’est le cas de la dame Makalè Traoré poursuivie pour délaissement d’un nouveau-né. Elle a été condamnée à 5 ans de réclusion criminelle. Abdoulaye Camara poursuivi pour viol sur une mineure de 16 ans a été condamné à 5 ans de prison avec une somme de 700 000 francs guinéens de dommages et intérêts. Facinet Bangoura et Issiaga Sylla tous poursuivis pour viol ont écopé chacun 5 ans de réclusion criminelle. Enfin, Alpha Oumar Barry a été condamné à 5 ans de prison pour coups et blessures volontaires exercés sans intention de donner la mort, mais ayant cependant occasionnés. Tandis qu’Amadou Oury a été déclaré non coupable. Le verdict du 7è dossier dans lequel il y a plus de 20 personnes poursuivies pour des cas d’incendies, pillages et d’assassinats à Kakossa, sera rendu le jeudi prochain

À LA UNE
Retour en haut