Personnalités › Success Stories

Kitoko Coiffure 2018: une Guinéenne rafle le prix 

(c) droits réservés

Le concours dénommé « coiffure Kitoko » 2018 saison 3 s’est déroulé à Abidjan en côte d’Ivoire . La Guinéenne Patricia Lamah a été désignée lauréate de ce  prix . Après ce concours, notre compatriote est venue présenter son prix à la population guinéenne. D’entrée, Patricia s’est dite fière d’avoir accompli un de ses rêves.

«C’est juste un sentiment de fierté et d’honneur d’avoir hissé haut le tricolore guinéen.  Je suis très fière de moi et contente de rentrer en Guinée avec le trophée que je dédie à tous les guinéens….», s’est elle réjouie.

À ses clients, Patricia n’a que quelques mots à leur adresser: «Je leur dis merci de m’avoir fait confiance, merci d’avoir cru en moi et de m’avoir poussée et  aidée à surpasser mes limites.»

La compétition était certes rude mais Patricia Lamah a pu se distinguer.

«La compétition s’est bien passée malgré qu’il y avait beaucoup de stress et surtout il y avait beaucoup de concurrence qui était là donc il fallait se surpasser, se battre pour plaire aux membres du jury. C’est vrai que j’étais loin de mon pays, il fallait garder le secret parce que l’émission est passée après 4 mois donc il ne fallait pas révéler qui a gagné. Ce qui était très difficile mais bon on y est arrivé quand même», a-t- elle raconté.

Juriste de formation, Patricia Lamah s’est retrouvée dans ce domaine par passion.

«C’est juste une passion qui m’a poussé à me retrouver dans ce domaine sinon je suis juriste de formation et conseillère juridique mais l’amour de ce métier m’a poussé à m’exprimer plus dans ce domaine d’où l’obtention de ce trophée.»

Pour participer à ce concours, la lauréate du prix Kitoko Coiffure s’est débrouillée avec ses propres moyens.

«Je me suis faite toute seule, personne ne m’a accompagné, je me suis débrouillee à m’inscrire et jusqu’ici il n’y a eu aucun apport de la part de quiconque.», a-t- elle regretté.


Pour le futur, Patricia ne manque pas d’ambition. «L’agrandissement du salon, et la  préparation de la relève parce qu’il ne faut pas que Coiffure Kitoko s’arrête seulement à Patricia.»

À l’occasion de cette présentation, les hommes ne se sont pas fait conter l’événement.

Jean Paul Lamah, activiste de la société civile, est venu apporter son soutien à Patricia. Pour lui , la Guinée ne manque pas de talents.

« Je suis là parce que nous avons une compatriote qui a décroché un prix aux enjeux continentaux .  Aujourd’hui elle est une icône. De ce point de vue, elle mérite d’être soutenue par tous. C’est une référence pour d’autres générations en terme entrepreneuriat. Nous avons du potentiel et du talent à l’intérieur de la Guinée qu’il faut promouvoir. Elle a fait le déclic il faut la soutenir pour que d’autres emboîtent le pas. On est venu partager ce moment de joie avec elle, l’encourager et inciter d’autres à faire comme elle.»

Les clientes de Patricia sont aussi dans la joie. Mme Sylla M’mah est venue féliciter sa coiffeuse de longue date .

«Aujourd’hui je suis là à cause de ma fille, c’est elle qui m’a obligé de venir non seulement se faire tresser par Patricia mais aussi pour la féliciter. Patricia est très bien pour les afro et pour les nappis».

Patricia Lamah obtient une somme de 5 millions de francs CFA pour avoir décrocher le prix kitoko coiffure 2018.

À LA UNE
Retour en haut