Culture › Musique

Koundou Waka de retour sur la scène musicale avec « la haine de l’autre »

Après un long moment d’absence, Abraham Sonty annonce son retour avec un nouvel album  de 12 titres intitulé « La haine de l’autre ».

Sa sortie officielle est prévue pour le vendredi 7 décembre 2018 à l’hôtel Palm Camayenne. Un show case suivra le dimanche 9 décembre sur l’esplanade du Palais du peuple.

Dans la carrière musicale du concepteur des albums Koundou Waka, Wamagakhou, Sagalata Birigoé et Polossé, La haine de l’autre reste une consécration. « Parce que jusque-là, j’apprenais à chanter », soutient sans modestie aucune Abraham Sonty, malgré l’énorme succès qu’ont connu ces tubes.

Aujourd’hui plus qu’hier, l’artiste au pied magique murit de l’ambition pour la Guinée qui lui reste si chère : c’est celle de faire en sorte que la Guinée puisse reconquérir culturellement sa place à l’échelle planétaire. Et pour réussir ce challenge, Abraham compte sur l’implication individuelle et collective de chacun et de tous, en vue, dit-il, d’un sursaut patriotique.

Mais comment est-ce possible quand on sait qu’Abraham chante La haine de l’autre synonyme  de ‘‘ne pas aimer voir son prochain évoluer ?’’ C’est la réelle motivation de Koundou Waka à baptiser comme tel son album pour inverser la tendance. S’inspirant de l’adage arabe selon lequel « la jalousie (positive) est préférable à la haine », Abraham Sonty laisse entendre que la haine constitue un frein à tout développement. D’où tout son combat pour le dénoncer et tenter de dissuader ses adeptes.


Par ce chef-d’œuvre, l’artiste entend faire danser le monde entier sur les sons et rythmes authentiquement guinéens. Mais d’ici-là, il plaide pour l’instauration d’une politique pour aider les gens à exceller dans leurs domaines respectifs.

« Malédiction à celui qui nourrit la haine ! Malédiction à celui qui nourrit la guerre ! Malédiction à celui qui nourrit la rancune et qui en fait un moyen afin de détruire autrui ! ». Tels sont entre autres messages que véhicule Abraham dans La haine de l’autre qui expose également sur le quotidien vécu du guinéen.

L’autre titre qui fait feu dans la cité actuellement, c’est Dödö. Par cet autre titre qui a pris une belle envolée avant même la sortie de l’album, Sonty brise le silence sur tout ce qui est exposé, notamment sur les réseaux sociaux où des gens se livrent à la perversité sans vergogne. « Est-ce dû à la démission parentale ou que c’est le monde qui va à l’envers ? », s’interroge l’artiste.

Même s’il a la réponse à ces deux interrogations, Abraham Sonty la réserve pour ses adulés fans et admirateurs qui rallieront l’un ou l’autre des deux sites retenus pour la sortie de l’album les 7 et 9 décembre prochain.

À LA UNE
Retour en haut