Eco et Business › L'Eco en +

La Direction de l’entretien routier demande plus de fonds pour l’entretien des routes

Saa Yolandé Camara, le directeur national de l’entretien routier veut plus de moyens pour assurer ses missions sur le terrain. Il a par ailleurs rappelé que l’entretien des routes rurales coûte cher à l’Etat.

 

Au cours d’un atelier organisé par le ministère des Travaux publics, Saa Yolandé Camara a assuré qu’avec plus de moyens, sa direction produira plus de résultats positifs. Selon lui, pour l’année 2019, «la direction nationale de l’Entretien routier a bénéficié de près de 126 milliards de francs guinéens dans le budget national de développement. Une première depuis belles lurettes».

 

Par le passé, souligne M. Camara, «la Guinée avait du mal à mettre en place un système de pesage et de péage. Heureusement qu’une concession a été signée pour le démarrage du pesage. Parce que l’une des causes de la dégradation de nos routes, c’est bien les surcharges», rapporte visionguinée.

 

Il estime que pour entretenir «tout le réseau routier, il nous faut plus de 1022 milliards de francs guinéens. Mais aujourd’hui, nous n’avons que 10% de ce budget.»


À LA UNE

Retour en haut