International › APA

La France restitue officiellement au Sénégal le sabre d’El Hadj Omar Tall

La cérémonie officielle de remise du sabre du conquérant musulman sénégalais El hadji Oumar Foutiyou Tall s’est tenue ce dimanche à Dakar à la Salle des banquets du Palais de la République, en présence du président Macky Sall, du Premier ministre français Edouard Philippe, des descendants de la Famille omarienne.« La symbolique est forte de par sa charge émotionnelle parce qu’un sabre est plus qu’une arme à travers les âges et encore de nos jours, le sabre est symbole de fierté et d’élégance, d’apparat et de noblesse », a déclaré le président sénégalais.

La signature de la convention de dépôt dudit sabre entre la ministre française des Armées, Florence Parly, et le ministre sénégalais de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, est le « prélude de sa restitution définitive après l’adoption de la loi y afférente. »

« Il est heureux que le sabre d’El Hadj Omar Tall conservé au Musée de l’armée française sous le numéro d’inventaire 6995 balise de son éclat cette nouvelle séquence des relations franco-sénégalaises », s’est réjoui le Président Sall.

Pour le chef de l’État sénégalais qui a salué le « courage » de son homologue français Emmanuel Macron, à travers cette cérémonie, « la France ouvre la voie à tous ceux qui détiennent le patrimoine africain ».

Il a ainsi rappelé que cette remise du sabre entre dans le cadre de la restitution des biens culturels décidé par le président Macron à la suite du rapport des universitaires Felwine Sarr et Bénédicte Savoy sur le patrimoine culturel africain installé en Europe.

Cette cérémonie de restitution se tient en prélude au Sommet sur la paix et la sécurité (18-19 novembre) à Dakar.

Ainsi le Premier ministre français, Edouard Philippe arrivé la veille dans la capitale sénégalaise est accompagné d’une forte délégation composée entre autres du ministre de l’Europe et des Affaires Étrangères, Jean-Yves Le Drian, de la ministre des Armées, Florence Parly, du ministre de la Culture, Franck Riester, du ministre de l’Éducation Nationale et de la Jeunesse, Jean-Michel Blanquer et des chefs d’entreprise.

Outre les membres du gouvernement sénégalais, des personnalités et chefs religieux dont le Khalif général des Tidjanes Serigne Babacar Sy Mansour et le Khalif général de la Famille Omarienne, Thierno Bassirou Mountaga Daha Tall ont pris part à la rencontre.

El Hadji Omar Foutiyou Tall (1797-1864) fut « un ascète et propagateur d’un islam soufi confrérique notamment la Tidjania qu’il a implantée en Afrique de l’ouest ».

L’érudit anticolonialiste, auteur de nombreux ouvrages poétiques « excellait dans plusieurs disciplines : la théologie, la mystique, la grammaire, le droit musulman, la jurisprudence et la poésie entre autres ».


À LA UNE

Retour en haut