Société › Education

La grève du SLECG peu suivie à Boké

La grève déclenchée ce jeudi, 09 janvier 2020 sur toute l’étendue du territoire par le syndicat Libre des Enseignats et Chercheurs de Guinée (SLECG) semble être peu suivie dans la préfecture de Boké où les élèves ont massivement rejoint leurs établissements respectifs.

Interrogé sur la situation, l’inspecteur régional de l’Education (IRE) à Boké, Moriba Sidibé s’est exprimé au micro de notre correspondant basé sur place: « Avant le 9 janvier 2020, nous avons tenu des réunions pour aller vers les élèves, enseignants, les parents d’élèves bref, vers tous les partenaires.

Par ce qu’à cause de la grève de l’année dernière, les résultats ont été ce qu’ils ont été. Et cette année encore, le moment est très mal indiqué pour aller en grève. Nous ne devons pas accompagner une telle grève. Les syndicalistes devraient attendre les promesses tenues par le président de la République, père de la Nation guinéenne.»

Très tôt le matin, l’IRE (inspection régionale de l’Education) et la DPE (direction préfectorale de l’éducation) de Boké, a rassuré notre interlocuteur, «Ont déployés des cadres au niveau de toutes les écoles pour aider l’encadrement à résoudre les petits problèmes et prendre la liste des enseignants absents.» Selon lui, «Seuls les élèves de Kolaboui et Koréra n’ont pas étudié. Sinon, beaucoup d’écoles ont étudié sans aucun problème.»


À LA UNE

Retour en haut