International › APA

La Ligue arabe rejette toute tentative israélienne d’annexion des territoires palestiniens occupés

Par Mohamed Fayed – Une réunion d’urgence des ministres arabes des Affaires étrangères s’est tenue, ce jeudi 30 avril au Caire par technique de visioconférence, pour débattre des projets par Israël d’annexion de pans de la Cisjordanie occupée.Dans son allocution, le Secrétaire général de la Ligue des Etats arabes, Ahmed Aboul Gheit, a indiqué que cette session extraordinaire vise à mettre en garde contre le danger du projet israélien d’annexer des parties de la Cisjordanie et à lui imposer la souveraineté ainsi qu’à prévenir contre les éventuelles conséquences de ce plan sur la sécurité et la stabilité régionales dans la région.

Selon lui, les orientations du nouveau gouvernement israélien risquaient d’enflammer les tensions dans la région, profitant de l’état de préoccupation mondiale de faire face à l’épidémie de Coronavirus, pour imposer une nouvelle réalité sur le terrain.

« Il ne fait aucun doute que de telles mesures ouvriront la porte à des tensions et des risques difficiles dont les conséquences seront imprévisibles, ce qui s’ajoute aux grandes difficultés auxquelles sont confrontés les pays de la région en raison de l’épidémie du Covid-19 », a-t-il insisté.

Le Secrétaire général de la Ligue arabe a souligné que les intentions israéliennes, qui sont malheureusement appuyées par Washington, constituent une grave violation du droit international et la communauté internationale, représentée au Conseil de sécurité, devrait assumer ses responsabilités et rejeter les orientations israéliennes.

« Nous rejetons toute annexion des territoires palestiniens occupés et nous affirmons que toute déclaration israélienne ne changera en rien le statut des territoires occupées depuis 1967 », a-t-il vivement lancé.

Pour lui, les mesures israéliennes visant à légitimer cette occupation n’auront d’autre effet que d’éliminer toute perspective d’un règlement pacifique basé sur la solution à deux États à l’avenir, chose que la communauté internationale devrait faire attention à ses dimensions et implications pour la stabilité régionale mais également même mondiale.

Convoquée par l’Autorité palestinienne, cette réunion extraordinaire, par visio-conférence, a évoqué « les mesures que pourraient prendre les Etats arabes en cas (…) d’annexion par Israël de la Cisjordanie ou de certaines zones » de ce territoire, selon Hossam Zaki, secrétaire général adjoint de l’institution.

Depuis 1967, la Cisjordanie est occupée illégalement au regard du droit international par l’Etat hébreu.

La semaine dernière, et après des mois de crise politique, Israël s’est engagé sur la voie d’un gouvernement d’union qui prévoit notamment la « souveraineté » d’Israël dans les « implantations en Judée et Samarie », expression utilisée pour évoquer les colonies de Cisjordanie.

A la suite de cette annonce, le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo s’en est remis à l’Etat hébreu pour décider « en dernier ressort » de réaliser ou non ces projets. « C’est une décision qui revient à Israël », a-t-il dit.

En janvier, l’administration américaine a présenté un plan censé régler le conflit israélo-palestinien, qui proposait notamment l’annexion des colonies israéliennes et de certaines zones de Cisjordanie.

Très controversé, ce projet, qui décrit également Jérusalem comme « la capitale indivisible d’Israël », a farouchement été rejeté par les Palestiniens et la Ligue arabe.

Bon plan
Publié le 18.03.2019

Kindia : la découverte des ‘’Eaux de Kilissi’’

Le site touristique « Les Eaux de Kilissi », situé entre Seinta et Touguikhouré, sur le chemin de la sous-préfecture de Molota, à 17 kilomètres du centre-ville…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldeconakry.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut