International › APA

La politique en vedette dans la presse congolaise

Les journaux congolais parvenus ce mercredi à APA traitent essentiellement du réveil de la classe politique congolaise tant de l’opposition que de la majorité en vue de la présidentielle de 2021.« Election présidentielle 2021 : Parfait Kolélas se désolidarise d’autres opposants » ; titre à sa ‘’Une » la Griffe.

Ce confrère écrit que le président de l’Union des démocrates humanitaires (UDH-Yuki), Guy Brice Parfait Kolélas a dévoilé son programme pour 2021 le 18 janvier à Brazzaville. Il a lancé à cette occasion en présence des partis alliés et affiliés à l’opposition politique congolaise un fonds soutien à sa candidature à l’élection présidentielle de 2021 au Congo.

Non sans poursuivre toujours sur ce volet politique que : Claudine Munari la présidente de la Fédération de l’opposition congolaise : « coupe de les ponts pour le chacun pour soi à la présidentielle de 2021 »

Répondant à certains partis de l’opposition comme le RDD (Rassemblement pour la démocratie et le développement) de Jaochim Yombi Opango, le week end dernier, la présidente de la Fédération de l’opposition congolaise (FOC), argue qu’ « il n’y aura pas de candidat unique de l’opposition en 2021 »

Parlant de la candidature de Parfait kolélas à la présidentielle de 2021 , Sel-piment annonce que « déterminé à renverser la vapeur en 2021, le fonds de soutien à la candidature de Parfait kolélas a déjà totalisé près de 3 millions de FCFA le jour de son lancement » .

Cependant le Pari-africain et la semaine africaine relèvent l’imbroglio qui règne au sein de l’opposition congolaise entre ceux qui veulent la tenue de l’élection présidentielle en 2021 et son report en soutenant l’idée d’un dialogue.

La Pari-africain par exemple relève les incompréhensions qui minent cette opposition et souligne que Parfait kolélas membre de cette opposition républicaine, s’est déjà déclaré candidat, Pascal Tsaty Mabiala, chef de file de cette opposition républicaine et d’autres comme le président Paul Marie Mpouélé (du Parti républicain) , réclament son report et appellent à un dialogue pour débattre de la crise dans le pays et renforcer l’unité et la cohésion nationale.

Le patriote fait échos de la volonté du nouveau patron du Parti congolais du travail (PCT) au pouvoir Pierre Moussa qui a succédé à Pierre Ngollo au Secrétariat général, qui prône le changement dans la continuité. »

Le quotidien les dépêches de Brazzaville affirme que lors d’une rencontre avec les cadres de sa formation politique le 21 janvier , le nouveau secrétaire général du PCT, a invité : « les cadres et militants de cette formation politique à participer à la mobilisation des ressources qui devront permettre au parti d’atteindre ses objectifs parmi lesquels l’élection présidentielle 2021.

Ce quotidien relaie le vœu de Pierre Moussa de voir le PCT « gagner l’élection présidentielle de 2021 de manière claire et éclatante. »


À LA UNE

Retour en haut