International › APA

La propagation du Covid-19 inquiète la presse sénégalaise

Les quotidiens sénégalais parvenus ce samedi à APA s’inquiètent de l’augmentation rapide des cas positifs du coronavirus, notamment ceux communautaires.« Le pire est à craindre », alerte à sa Une le quotidien Libération qui déplore l’« indiscipline persistante de certains sénégalais malgré un septième décès lié au coronavirus et une explosion des cas communautaires ». Une telle attitude « risque d’anéantir tous les efforts des autorités médicales », se désole le journal.

Le journal revient par ailleurs sur le premier cas de Covid-19 enregistré à Kaolack (centre) et informe que celui-ci est l’œuvre d’un marchand de légumes venu de Touba. « Il a piqué un malaise au cœur du marché de Darou Salam (Nioro), alors qu’il vendait ses produits ; deux localités (ont été) isolées pour éviter la catastrophe », relate Libération.

Pour Le Quotidien, il n’y a donc aucun doute que « Les commerçants transportent le virus » et accentuent la transmission communautaire.

« Le virus court les marchés du Sénégal » renchérit L’Observateur qui souligne qu’« Une quinzaine de commerçants ont été testés positifs en 18 jours entre Dakar, Thiès, Louga, Touba et Kaolack ». Cela pousse Walf Quotidien à arborer ce titre : « Les marchés, nids à virus ».

Sud Quotidien est également préoccupé par « la bombe des marchés ». « De nombreux cas de coronavirus ont été décelés chez des commerçants (qui) sont de grands vecteurs de la maladie à cause de leurs interactions » avec un grand nombre de personnes, souligne le journal, sur la base des données publiées par le ministère de la Santé.

Sous le titre « 66 cas en 24 heures, 10 régions touchées », L’AS quotidien s’émeut du dernier bilan de la pandémie de coronavirus, selon lequel le nombre de malade sous traitements (276) a dépassé celui de patients guéris (262).

Vox Populi revient pour sa part sur ce qu’il appelle « La fatwa de ramadan de Macky » dans le cadre de la lutte contre les cas communautaires et la propagation du Covid-19 et donne la parole au chef de l’Etat qui déclare : « Que tous ceux qui violent l’interdiction du transport interurbain soient  mis aux arrêts ».

« Nous avons donné des instructions nouvelles pour le travail des forces de défense et de sécurité soit renforcé », poursuit le président Macky Sall.

Ce dernier rassure par ailleurs ces concitoyens sur la situation de la pandémie dans le pays et affirme : « Nous avons reçu les assurances sur la gestion de la maladie (…) Les professionnels de la santé maitrisent parfaitement la situation ».

Bon plan
Publié le 18.03.2019

Kindia : la découverte des ‘’Eaux de Kilissi’’

Le site touristique « Les Eaux de Kilissi », situé entre Seinta et Touguikhouré, sur le chemin de la sous-préfecture de Molota, à 17 kilomètres du centre-ville…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldeconakry.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut