International › APA

La question du Sahara trouvera son chemin vers un règlement par le dialogue entre les deux véritables parties (ministre AE)

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita a souligné que la question du Sahara trouvera son chemin vers un règlement par le dialogue entre les deux véritables parties à savoir le Maroc et l’Algérie.« Je suis tout à fait d’accord avec le ministre algérien des Affaires étrangères qui a considéré que la solution à la question du Sahara trouvera son chemin vers un règlement par le dialogue entre les deux véritables parties à savoir le Maroc et l’Algérie, lequel règlement que nous avons toujours réclamé, en s’asseyant autour de la même table de dialogue », a-t-il dit lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue sénégalaise, Mme Aissata Sall Tall, à l’issue de l’inauguration du Consulat général du Sénégal à Dakhla dans les provinces du sud marocain.

Selon lui, l’Algérie « doit assumer sa responsabilité dans la question du Sahara en s’asseyant à la table du dialogue pour défendre son point de vue, car elle est une partie essentielle dans le conflit en raison de son rôle historique dans la création et la perduration de ce différend ».

Et de relever que l’Algérie reconnaît publiquement qu’elle est un acteur majeur dans la question du Sahara eu égard de la grande mobilisation que la diplomatie algérienne attache à cette question.

« Le Maroc affirme qu’une solution internationale à la question du Sahara est nécessaire et elle est impossible sans la présence de l’Algérie à la table du dialogue », a-t-il encore insisté.

Le ministre a affirmé que la diplomatie marocaine se caractérise par sa « clarté, chose qui est confirmé par notre approbation de la nomination de l’Envoyé personnel du Secrétaire général des Nations Unies au Sahara, ajoutant que « nos actions ne contredisent pas nos déclarations et la partie qui cherche à faire obstacle à cette nomination est clairement visible ».

« La seule solution au conflit repose sur l’initiative de l’autonomie », a rappelé le chef de la diplomatie marocaine.

« S’il y a une volonté sérieuse de la part de la vraie partie au conflit (ndlr : le régime algérien), le Maroc est disposé à l’ouverture des négociations, mais, si ces manœuvres persistaient, a-t-il dit, le Royaume continuerait dans la même approche ». « La marocanité du Sahara est non négociable », a réaffirmé le chef de la diplomatie du Royaume. Et d’ajouter que le Maroc encourage et s’en tient au seul processus onusien.

Bon plan
Publié le 19.04.2021

A la découverte de FOUTA-DJALON

Ensemble de hauts plateaux situés en Guinée, le Fouta-Djalon, souvent appelé le « château-d'eau de l'Afrique de l'Ouest » couvre environ 80 000 kilomètres carrés. Cet ensemble est…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldeconakry.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut