International › APA

La situation sécuritaire au Sahel se détériore de manière inquiétante (général mauritanien)

Le chef d’état-major général des armées mauritaniennes, le général de division Mohamed Cheikh Ould Mohamed Lemine Elemine a déclaré, mercredi à Nouakchott, que la situation sécuritaire au Sahel se « détériore de manière inquiétante ».« La zone des opérations terroristes s’élargit sans cesse et les procédés d’exécution des attaques se développent », a indiqué le général Elemine dans un mot à l’ouverture d’une réunion des commandants des armées du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Niger, Burkina Faso, Tchad).

Cette réunion a pour but de discuter de la recrudescence des opérations terroristes au Mali et au Burkina Faso, où les groupes extrémistes ont redoublé d’activités hostiles.

Le patron des armées mauritaniennes a insisté sur la nécessité de mettre en place un plan proactif pour prévenir les attaques terroristes avant qu’elles se produisent.

« Il faut sortir de la logique de la réaction à travers un ensemble de mesures sécuritaires et développementales au profit des populations locales », a-t-il préconisé.

Dans ce cadre, le général Elemine a appelé à l’accélération de la collecte des financements destinés au plan sécuritaire et développemental déjà annoncés, rappelant que chaque jour qui passe profite aux groupes terroristes.

Auparavant, le général Moise Minoungou, chef d’état-major général des armées du Burkina Faso a souligné que la situation qui règne actuellement au Sahel requiert la conjugaison des efforts de tous les pays membres du G5 Sahel et des partenaires.

Il a proposé la mise en place de réformes immédiates comprenant notamment la redynamisation de la force conjointe et la mise à sa disposition de tous les moyens lui permettant de nettoyer cette zone du spectre du terrorisme.


À LA UNE

Retour en haut