International › APA

Le café gabonais commercialisé sur le marché international

Pas d'image

La Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab) a procédé lundi, à Libreville, au lancement officiel de la commercialisation, sur le marché international, du café gabonais produit à Alanga, une bourgade située dans la région du Haut-Ogooué (sud-est), a constaté APA.Fruit de la réhabilitation du bloc agroindustriel d’Alanga, la marque qui porte également le nom du village a été inaugurée en 2018 par le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba.

Après plusieurs années d’abandon, la Caistab a repris l’exploitation de ce patrimoine national sur une superficie de 40 hectares avec pour objectif de développer à terme 80 hectares de ladite plantation de café.

Médaillé d’or du 4e concours international des cafés torréfiés lors du salon international de l’alimentation organisé à Paris en octobre 2018 par l’Agence de valorisation des produits agricoles, le café d’Alanga est, selon la Caistab, très prisé dans nombre de pays d’Occident, d’Asie et d’Afrique.


À LA UNE
Retour en haut