International › APA

Le Cesag doit aller sur les grands chantiers de développement des ressources humaines (Dg)

Le Centre Africain d’Etudes Supérieures en Gestion (Cesag) doit se réinvestir de sa mission et aller sur les grands chantiers de développement des ressources humaines de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa), affirme son Directeur général, Pr Balibié Serge Auguste Bayala.Dans un contexte marqué par les Agendas 2030 de l’ONU et 2063 de l’Union africaine, « le Cesag doit se réinvestir de sa mission et aller sur les grands chantiers de développement des ressources humaines de l’Uemoa afin d’en faire un véritable laboratoire de formation et de transformation qualitative et quantitative du capital humain, levier essentiel pour le développement de l’Afrique », a dit Pr Bayala lors de la rentrée solennelle académique 2019-2020 du Cesag.

Dans son discours dont APA a obtenu copie, le Dg du Cesag soutient que les Etats membres de l’Uemoa font face à l’urgence de poursuivre la recherche de solutions aux principaux enjeux et défis dont le déficit d’efficacité dans la gouvernance publique et privée ; la faiblesse des échanges intra-communautaires et de la compétitivité internationale ; le taux de chômage élevé des jeunes ; la persistance des conflits et de la menace terroriste, étant donné que 4 pays sur les 8 de l’Union sont classés dans la catégorie des Etats fragiles par le Fonds monétaire international.

A propos de l’année académique 2019-2020, il a indiqué qu’elle revêt une importance capitale dans le développement institutionnel du CESAG car, elle marque une nouvelle étape dans la mise en œuvre de sa mission de Centre de renforcement des capacités au service de l’intégration et du développement de l’Uemoa.*

« J’invite toutes les parties prenantes à se joindre à nous pour réaliser le rêve des pères fondateurs car, c’est bien possible d’être au rendez-vous de 2063 », lancé Pr Bayala.

Créé en 1985 en application d’une décision prise par les Chefs d’Etats de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEAO) à la Conférence de Bamako en 1978, le CESAG a connu un rayonnement régional en s’imposant comme la principale grande école de formation au management en Afrique francophone au Sud du Sahara.

Sous la tutelle de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) depuis 1995, le Centre accueille chaque année plus d’entre 1200 et 1500 étudiants dans ses programmes (licence, master, MBA) en complément aux 300 professionnels qu’il accompagne annuellement dans le cadre de ses activités d’appui-conseil.


À LA UNE

Retour en haut