International › APA

Le Coronavirus s’empare des quotidiens marocains

Le comité de veille économique, l’annulation de l’African Lion 2020, les fake news et les pratiques malsaines accompagnant la pandémie du coronavirus sont les sujets qui retiennent l’attention des quotidiens marocains parus ce mercredi.+L’Economiste+ écrit qu’après le Comité de veille économique et celui chargé du suivi de l’approvisionnement du marché en produits alimentaires, le ministère de l’Energie vient de mettre en place un comité de vigilance. L’objectif de ce comité est d’assurer le suivi de  l’approvisionnement du marché en produits énergétiques. Présidé par le ministre de l’Energie et des mines, il regroupe les différents intervenants du secteur public et privé.

La publication précise que des réunions seront tenues régulièrement pour s’assurer que l’approvisionnement se déroule normalement sur le marché national, de l’import à la distribution dans les stations. «Une série de mesures sont  prises pour le maintien d’une situation normale», indique le journal, ajoutant que les réunions qui seront tenues permettront également d’informer l’opinion publique de l’état de l’approvisionnement en produits énergétiques.

+Al Ahdath Al Maghribia+ rapporte que le Commandement militaire américain en Afrique (Africom) vient d’annoncer que l’African Lion 2020, qui devait démarrer la semaine prochaine à partir du sud marocain, a été annulé.

Le quotidien précise que le bureau de communication d’Africom a expliqué, lundi dernier dans un communiqué, que c’est en commun accord avec le Maroc et d’autres participants que cette décision a été prise.

Ce report est justifié par la nécessité de protéger les soldats des différents pays participants contre la contamination par le coronavirus, dont la propagation est toujours d’une actualité brûlante dans tous les recoins de la planète.

Sous le titre « Il y a pire que le coronavirus », +Libération+ revient sur les propos du dénommé Abou Naim qui lui ont valu le placement en garde-à-vue, indiquant qu’au moment où les Marocains unissent leurs efforts en vue de ralentir au mieux cette infernale machine de contamination, « le triste énergumène dégueule d’une espèce de fatwa dégoulinant d’ineptie, de haine et d’horreur ».

Si la décision de fermer temporairement les mosquées a été prise, c’est en premier dans l’intérêt de ces croyants pratiquants, de leurs proches et par là de tout un pays, fait observer le journal, soulignant que « si, aujourd’hui, nous combattons une pandémie qui va sûrement finir par s’estomper, il faut en faire autant avec de pareils individus qui se font plus endémiques encore ».

Dans le même ordre d’idée, +Rissalat Al Oumma+ écrit que des esprits malsains n’hésitent pas à surfer sur la peur et les malheurs de la population pour se faire de l’argent, régler des comptes, semer la zizanie ou troubler l’ordre public.

Au moment où tout le pays est mobilisé pour endiguer les effets de cette crise, des personnes et des groupes en ont profité pour pratiquer les pires images de chantage et d’exploitation, note le quotidien, évoquant les spéculateurs des produits d’hygiène qui provoquent des hausses spectaculaires voire des pénuries de ces produits essentiels en ces moments.

La publication déplore également l’attitude de certains « prétendus journalistes », notamment dans la presse électronique, en plus de certains blogueurs et influenceurs qui sèment la panique et provoquent l’affolement de la population en diffusant de fausses nouvelles et des rumeurs, bafouant tous les efforts consentis dans le but de rassurer et d’impliquer la population dans ce contexte critique.

Bon plan
Publié le 18.03.2019

Kindia : la découverte des ‘’Eaux de Kilissi’’

Le site touristique « Les Eaux de Kilissi », situé entre Seinta et Touguikhouré, sur le chemin de la sous-préfecture de Molota, à 17 kilomètres du centre-ville…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldeconakry.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut