International › APA

Le croît démographique, facteur de crise au Sahel (Directeur UNFPA)

Le croît démographique et les changements climatiques participent pour beaucoup dans la situation de crise économique, sociale, politique et humanitaire qui sévit au Sahel et dans le Bassin du Lac Tchad, a déclaré jeudi à Banjul, Mabingué Ngom, directeur régional Afrique de l’ouest et du centre du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).« Le nombre de personnes dont les besoins sont à satisfaire grandit au moment où les ressources augmentent lentement, d’où la pression insupportable sur ces mêmes ressources », a expliqué M. Ngom, en marge d’une formation sur la gestion du changement à l’intention des représentants pays des 25 bureaux de l’UNFPA de la région.

Pour lui, sur la base des indicateurs sociaux, l’Afrique de l’ouest et du centre se portent mal par rapport aux régions est et australe du continent.

Abordant la question de l’employabilité de la jeunesse africaine, Mabigué Ngom a relevé que les grandes crises survenues dans le monde entre 1970 et 2000 se sont passées dans les pays où l’âge médian est inférieur à 25 ans.


Ce constat « donne une forte impression qu’il y aurait un lien entre la part des jeunes dans une population et certains risques de crises », a-t-il indiqué, soulignant qu’au sud du Sahara, les jeunes représentent 60 % de la population.

L’UNFPA organise, depuis lundi à Banjul, deux rencontres dont un atelier de formation sur la gestion du changement pour renforcer la capacité des représentants pays de 25 bureaux de l’Afrique de l’ouest et du centre en plaidoyer.

À LA UNE
Retour en haut