International › APA

Le Kenya invite l’Afrique à des stratégies fortes contre l’extrémisme violent

Pas d'image

Le président Uhuru Kenyatta a déclaré, mercredi, les pays africains ont besoin de stratégies fortes pour faire face à l’extrémisme violent, mais doivent également prendre des mesures pour désengager, réhabiliter et réinsérer ceux qui rejettent les idéologies terroristes.Selon le président Kenyatta qui s’exprimait à Nairobi lors de la cérémonie d’ouverture de la Conférence régionale africaine de haut niveau sur la lutte contre le terrorisme et la prévention de l’extrémisme violent, le terrorisme est un défi panafricain et qu’à ce titre, l’Afrique doit trouver des réponses et des solutions communes.

« J’appelle l’Union africaine à dégager un puissant consensus politique pour combattre et vaincre le terrorisme et toutes les autres formes d’extrémisme violent propices au terrorisme », a déclaré le président kényan, affirmant que l’Afrique doit parler d’une seule voix et avec audace, « en déclarant aux ennemis de la liberté que nous ne céderons pas et que nous les vaincrons ».


À LA UNE
Retour en haut