International › APA

Le Maroc va abriter le 1er Forum africain de l’Économie Sociale et Solidaire en 2020

Pas d'image

Le Maroc va organiser en 2020 le premier Forum africain de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS), qui aboutira au lancement du réseau des ministres africains de l’ESS, a annoncé la Secrétaire d’Etat marocaine chargée de l’Artisanat et de l’Economie Solidaire, Mme Jamila Elmoussali.L’annonce a été faite de la cérémonie de clôture, jeudi à Paris, du premier Sommet Pact for Impact, marqué par le lancement le même jour d’une Alliance mondiale inédite autour du développement de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS).

«Nous avons l’immense plaisir et privilège d’annoncer l’organisation au Maroc en 2020 du premier Forum Africain de l’Économie Sociale et Solidaire qui sera marqué par le lancement officiel du réseau des ministres africains de l’Economie Sociale et Solidaire », a déclaré la Secrétaire devant les délégations gouvernementales d’une cinquantaine de pays ayant pris part à ce Sommet.

« Le Maroc est disposé à mettre à profit son réseau de contact régional et international, ainsi que son expérience et son expertise avérée, au service de ce réseau africain », a-t-elle affirmé.

Elle a également souligné la nécessité d’unifier les visions et les orientations pour l’instauration d’un Agenda Africain Économie Sociale et Solidaire, portant essentiellement sur des propositions concrètes pouvant engager tous les acteurs pour la promotion de l’économie sociale.


La secrétaire d’Etat a, par ailleurs, formé l’espoir que le Sommet Pact for Impact marque le départ de l’ancrage de l’économie sociale et solidaire dans l’Agenda international. « Nous espérons que ce Sommet soit le point de départ pour ancrer l’économie sociale et solidaire dans l’Agenda international, qui nécessite à la fois un travail à l’international et en local », a-t-elle dit.

L’Economie Sociale et solidaire (ESS), est un secteur très porteur qui œuvre à réconcilier les principes d’équité et de justice sociale avec le développement économique. L’ESS est le troisième pilier sur lequel doit pouvoir reposer une économie équilibrée et inclusive aux côtés du secteur public et du secteur privé. Cette économie a le potentiel et les moyens de mobiliser et de créer des richesses importantes, aussi bien matérielles qu’immatérielles.

Aussi, l’ESS permet de favoriser un bon équilibre dans l’affectation des investissements. Elle permet aussi à toutes les catégories sociales, les entreprises de différents secteurs de participer à la consolidation de la cohésion sociale et à l’amélioration de la croissance économique.

À LA UNE
Retour en haut