International › APA

Le Molare annonce un «magnifique anniversaire» en hommage à Wattao dimanche

Soumahoro Maury dit Le Molare, un des précurseurs du coupé-décalé, une danse urbaine très prisée en Côte d’Ivoire, a annoncé jeudi à Abidjan un «magnifique anniversaire» à l’endroit de Issiaka Ouattara dit Wattao, dimanche, en hommage au défunt colonel-major ivoirien.« J’organise son magnifique anniversaire avec la plupart des artistes de Côte d’Ivoire, chez lui », a dit Le Molare à «Les jeudis de l’UJOCCI», une tribune d’expression organisée par l’Union des journalistes culturels de Côte d’Ivoire (UJOCCI), ajoutant « on va aller faire un show ».

Très proche de Wattao, Le Molare dit être déjà allé se recueillir sur sa tombe à Doropo, dans le Nord-Est ivoirien, avant-hier (le 10 mars) à l’occasion de son anniversaire. Il a par ailleurs appelé les enfants du défunt, sa femme, pour se rendre à leur côté.   

Wattao qui fréquentait beaucoup le milieu du show biz, était en contact avec des artistes ivoiriens et de l’extérieur. Le Molare confie qu’il allait chez lui, de même que l’officier de l’armée ivoirienne, se rendait à son domicile pour des visites amicales.

Selon Le Molare, avant la mort de Arafat DJ, le roi du coupé-décalé, décédé le 12 août 2019 à Abidjan, une réunion d’artistes était prévue chez l’officier, mais Yorobo (surnom de DJ Arafat) « a refusé de venir chez le colonel Wattao » parce qu’il devait avoir des rencontres et que ce n’était pas une affaire d’antipathie entre eux.    

Arafat DJ, dira-t-il, était très proche de lui que les gens ne pouvaient imaginer. Il rapporte qu’ « il avait été fortement déconseillé à Didier de faire une tournée », peu avant sa mort, se souvient Le Molare qui garde en souvenir quelqu’un qui avait de la « magie » et du génie dans ses touches musicales.

Le Molare a fait savoir qu’Arafat et Serge Beynaud, deux poids lourds du coupé-décalé qui se disputaient la royauté du mouvement, devraient faire un morceau en faveur de la paix et une tournée dans le cadre de la réconciliation. Mais, hélas « Influenmento » a cassé la pipe.    

Issu d’une famille de trois enfants, le colonel-major Ouattara Issiaka est né le 10 mars 1967 à Doropo, dans la sous-préfecture de Bouna, au Nord-Est de la Côte d’Ivoire. Souffrant de diabète, l’ancien commandant de la Garde républicaine, est décédé le 5 janvier 2020 à New-York.   

Bon plan
Publié le 18.03.2019

Kindia : la découverte des ‘’Eaux de Kilissi’’

Le site touristique « Les Eaux de Kilissi », situé entre Seinta et Touguikhouré, sur le chemin de la sous-préfecture de Molota, à 17 kilomètres du centre-ville…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldeconakry.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut