Culture › Musique

Le musicien Soul Kakandé a besoin d’être accompagné

Soul Kakandé

Albinos, non-voyant, Soul Kakandé a préféré être artiste-chanteur pour gagner sa vie.

Il a sorti un single dénommé Songnicomportement en soussou, en marge de la Journée internationale dédiée aux  personnes handicapées célébrée chaque 3 décembre. Le single est bon à l’écoute. Il projette Soul sur la voie empruntée par feu Ablos Touré – l’autre albinos joueur de Gongoma (un instrument de musique traditionnel de la Basse-côte que Soul arbore sur cette photo) qui a débuté à Coronthie auprès de sa grand-mère venue de Forécariah avant de devenir une star à part entière. Soul est promu à un bel avenir mais ce n’est pas suffisant. L’auteur des sons et rythmes alternatifs de ce single dansant produit des doigtées dont seul un maître du Gongoma a le secret, a besoin d’aide et de soutien de chacun et de tous pour nous donner encore le plaisir d’écouter et de danser partout dans le monde la musique originale du pays soussou.


À LA UNE
Retour en haut