International › APA

Le Soudan suspendu de l’UA jusqu’à la création d’une autorité civile

Pas d'image

L’Union africaine (UA) a annoncé, jeudi 6 juin 2019, suspendre avec effet immédiat le Soudan de l’organisation panafricaine, jusqu’à la création d’une autorité civile de transition dans ce pays confronté à une escalade de la violence, a appris APA de source médiatique.L’Union africaine a « suspendu avec effet immédiat la participation de la République du Soudan à toutes les activités de l’UA jusqu’à l’établissement effectif d’une autorité civile de transition, ceci étant le seul moyen de permettre au Soudan de sortir de la crise actuelle », a annoncé le Conseil de paix et de sécurité de l’UA (PSC) sur son compte Twitter, visité par l’AFP.

Cette décision intervient quatre jours après le début de la répression meurtrière de la contestation par les militaires et les milices alliées au pouvoir, qui a fait au moins 108 morts et plus de 500 blessés, selon le comité de médecins proche des manifestants.

Lundi dernier, l’armée et des milices affiliées aux militaires qui ont pris le pouvoir après la chute d’Omar el-Béchir, le 11 avril dernier, ont mené une « opération de nettoyage » (pour reprendre les termes employés par le ministre soudanais de la Santé) de la place de Khartoum devenue l’épicentre de la contestation.

Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’Union africaine, avait alors « condamné fermement la violence » et « demandé une enquête immédiate et transparente » pour dégager les responsabilités.

Par ailleurs, a précisé dans Le Monde le Sierra-Léonais Patrick Kapuwa, président en exercice du PSC, « le Conseil imposera automatiquement des mesures punitives sur les individus et les entités qui ont empêché l’établissement d’une autorité civile ».

>
Zapping Actu International
À LA UNE
>
Retour en haut