Politique › Partis politiques

Législatives 2019 : L’opposition conteste la date retenue

Tout juste après que les commissaires de la CENI aient annoncé que le 28 décembre a été retenue pour la tenue des élections législatives, l’opposition s’est mise à grogner.

En effet, El Hadji Bano Sow et plusieurs membres de l’opposition ont contesté cette date. « Après plusieurs jours de travaux houleux et intenses, les commissaires de la Céni n’ont pas pu s’accorder sur un chronogramme (calendrier) réaliste pour les prochaines élections législatives » ont écrit les commissaires de l’opposition, qui jugent qu’elles ne peuvent pas être légalement et pratiquement organisées avant mars 2020.

« Nous n’accepterons pas que des élections bâclées soient organisées pour faire plaisir à Alpha Condé, qui veut avoir coûte que coûte une majorité pour faire passer son projet occulte de modification de la Constitution et s’octroyer une présidence à vie », a déclaré un membre de la Céni sous le couvert de l’anonymat, selon Jeune Afrique.


À LA UNE

Retour en haut