Politique › Actualité

Législatives 2020 en Guinée: sept candidats de l’Ufdg aux primaires dans la circonscription de Mali

Elections législatives. Les batailles ont débuté (c) Droits réservés

Avec la disqualification de l’honorable Hamidou Wora Diallo pour manque de résultats, plusieurs responsables des structures de l’Union des forces démocratiques de Guinée (Ufdg) veulent être présentés dans la circonscription électorale de Mali aux prochaines élections législatives du mois de février 2020, chacun comme candidat uninominal du parti, rapporte Guineematin.com.

Dans la circonscription électorale de Mali, relevant de la région administrative de Labé, en Moyenne Guinée, les responsables de l’Union des forces démocratiques de Guinée (Ufdg) qui se disputent le poste de candidat du parti à l’uninominal pour les prochaines élections législatives (prévues le 16 février 2020) ont pour noms : le doyen Abdoulaye Fily Diallo, maire de la commune urbaine ; Aminata Dalein Diallo, deuxième adjointe au maire de la commune urbaine ; Boubacar Arsama Diallo, conseiller communal qui est venu de la société civile ; Souleymane Thiâ’nguel Bah, en exil ; Elhadj Hafiziou Fougou, vivant en France ; Abdoulaye Diouma Diallo, premier vice-maire de la commune rurale de Yembéring et éventuellement Mamadou Lamarana Barry, maire de la commune rurale de Yembéring.

Selon nos sources, le député sortant, honorable Hamidou Wora Diallo n’a, pour le moment, affiché aucune ambition pour sa propre succession. Des indiscrétions révèlent qu’il aurait préféré se retirer pour éviter une humiliation en raison de son mauvais résultat après 7 ans d’activités parlementaires.

Tout porte à croire que parmi tous ces candidats déclarés au sein de l’Union des forces démocratiques de Guinée, aucun n’a les faveurs du grand public. Ce qui fait qu’aucune tendance ne se dégage pour le moment.

Elhadj Abdoulaye Fily Diallo qui aurait pu l’emporter- en raison de sa proximité avec la base- est confronté à un cumul de fonctions. Il est le maire de la commune urbaine et secrétaire fédéral du parti.

Pour Souleymane Thiâ’nguel Bah, on rapporte que l’ancien directeur de la communication de l’Ufdg n’est pas connu du grand public dans la préfecture et sa situation actuelle qui l’empêche de venir mouiller le maillot sur le terrain réduirait ses chances de réussite.


À LA UNE

Retour en haut