International › APA

Les élections locales du dimanche, sujet phare de la presse électronique en Guinée

La presse électronique guinéenne a accordé une large place à la couverture des élections locales du dimanche 4 février 2018 où près de six millions étaient attendus aux urnes pour élire plus de 7 000 conseillers communaux sur 30 000 candidatures pour un mandat de cinq ans.Selon Guinéenews, le chef de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, dénonce une « fraude électorale d’une grande ampleur ». En conséquence, il appelle tous ses militants, tous ses responsables, bref toute l’opposition, à se mobiliser pour refuser le « hold-up électoral ».

« Cellou Dalein crie à la fraude massive : nous allons démontrer que le président Alpha Condé a, avec l’aide de l’administration, volé cette élection », a affirmé le quotidien en ligne Médiaguinée.

« Fraude électorale à Dixinn : un chef de quartier pris avec plus de 2 000 procurations », révèle Guinéematin, qui dénonce un scandale inédit qui vient d’être ébruité dans la commune de Dixinn (Conakry), lors des élections communales du dimanche 4 février 2018.

« Communales en Guinée : des incidents signalés dans plusieurs villes de l’intérieur », annonce également Africaguinée, notamment à Kankan, à Labé, à Mamou, à Zérékoré. Dans toutes ces villes, il s’agit d’une tentative de fraude, ou des tentatives de vote par dérogation.

« Selon les informations que nous recevons, les élections communales se sont bien déroulées », a expliqué Lansana Komara du RPG Arc-en-ciel, parti au pouvoir, selon Médiaguinée.

Accusé de fraude, le RPG Arc-en-ciel, parti au pouvoir en Guinée, certifie le bon déroulement du scrutin, titre pour sa part Mosaiqueguinée. « Il a promis de répondre par les voies idoines aux accusations et aux agressions, dont il se dit victime », renchérit le confrère.


À LA UNE

Retour en haut