Politique › Justice

 Les Forces Sociales de Guinée portent plainte contre les ex directrices du port

La concession d’une partie du port autonome de Conakry à la société turque Albayrack avait fait et continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive dans la cité.

Dans une lettre adressée au procureur général dont nous disposons copie, les Forces Sociales de Guinée, viennent de porter plainte contre l’ex directrice générale du port autonome de Conakry, Hawa Keita et son adjointe, Dame Aissata Aribot.

Cette plate-forme reproche à ces deux cadres d’avoir signé et cacheté sur fond de corruption et de complicité avérées, un contrat de concession alors qu’elles étaient encore en fonction.

S’adressant au procureur général, les Forces Sociales de Guinée, relèvent que cette concession spolie le peuple de Guinée et est intervenue, selon leurs mots, dans un contexte de mal gouvernance caractérisée par une corruption et un bradage des ressources publiques avec pour conséquence, l’appauvrissement total des guinéens.


Pour ces hommes de la société civile, cette situation est inacceptable. C’est pourquoi, se réclamant être soucieuses de la sauvegarde des biens de l’Etat, notifient-elles, les Forces Sociales de Guinée indiquent qu’elles ne peuvent rester sans réagir juridiquement.

A travers cette plainte donc, les FSG comptent attirer l’attention des autorités judiciaires afin que des dispositions puissent être prises dans ce sens.

Les Forces Sociales de Guinée ont, à cet effet, constitué le cabinet Me Salifou Béavogui pour défendre ce qu’elles appellent leurs droits et intérêts.

À LA UNE
Retour en haut