International › APA

Les nouvelles règles phytosanitaires de l’UE sur la mangue applicables en septembre

Pas d'image

La nouvelle directive de l’Union européenne (UE) sur les importations de mangues sera appliquée à partir du 1er septembre 2019, annonce l’Agence sénégalaise de promotion des exportations (ASEPEX).Le Comité de liaison Europe Afrique Caraïbes Pacifiques (COLEACP), une organisation de la société civile dont l’objet principal est de soutenir le développement d’une agriculture et d’une agro-industrie durables et compétitives  avait envoyé le 8 mars dernier un bulletin d’information sur ces nouvelles règles de l’UE concernant l’importation de mangues. Celles-ci avaient été introduites en réponse au nombre élevé d’interceptions d’importations de mangues dues à la présence de mouches des fruits (Tephritidae non européennes).

Selon l’ASEPEX, c’est le 21 mars 2019 que ces nouvelles règles ont été officiellement adoptées en tant que directive d’application de la Commission (UE) 2019/523, modifiant les annexes I à V de la directive phytosanitaire 2000/29/CE.

La nouvelle directive est entrée en vigueur le 31 mars et sera appliquée à partir du 1er septembre 2019.  « Afin d’assurer la continuité des exportations de mangues pendant la saison 2020, des mesures doivent être prises dès maintenant par les producteurs, les exportateurs et les Organisations Nationales pour la Protection des Végétaux (ONPV) concernées », a averti l’ASEPEX.


Selon toujours cette structure sénégalaise, dans le cadre de ses programmes Fit for Market (FFM) et Fit for Market SPS (FFM SPS), le COLEACP sera disponible pour aider les ONPV et le secteur de la mangue dans chaque pays à préparer les dossiers qui seront exigés. Le COLEACP est également disponible pour collaborer avec le secteur de la mangue et les autorités nationales pour mettre en place les actions correspondantes qui seront nécessaires.

La filière mangues est très porteuse au Sénégal. Selon les données du ministère sénégalais de l’agriculture et de l’équipement rural, en 2018, les exportations de ce fruit se sont établies à 18 395 tonnes contre 17 168 tonnes en 2017, soit une progression de 7,14%.

À LA UNE
Retour en haut