Politique › Partis politiques

Liberté conditionnelle de Sano et Cie : « une première victoire du Fndc» (Cellou Dalein)

Cellou Dalein (c) Droits réservés

Du haut de la tribune de la Cour d’appel de Conakry, ce jeudi 28 novembre 2019, le juge Mangadouba Sow, a finalement accordé une liberté conditionnelle à Abdourahmane Sanoh et sept autres opposants à une nouvelle constitution en Guinée.

Satisfait de cette liberté conditionnelle accordée à ses  pairs du FNDC, le président de l’UFDG, El Hadj Cellou Dalein Diallo, via sa page Facebook, a estimé qu’il s’agit d’une première victoire qui renforce la conviction des opposants au projet de troisième mandat en Guinée.

« Abdourahaman Sano, Sékou Koundouno, Alpha Soumah dit Bill de Sam, Ibrahima Diallo, Bailo Barry, Élie Kamano, Ibrahima Keita…tous illégalement détenus, depuis plus d’un mois, sortent en fin de prison. Leur libération est une première victoire qui nous galvanise dans la lutte contre le changement de constitution. Le combat continue » a écrit le chef de file de l’opposition guinéenne.

Rappelons que le leader Abdourahaman Sano et ses proches, avaient été condamnés en première instance, pour dit-on, manœuvres et actes de nature à compromettre la sécurité publique et à occasionner des troubles graves à l’ordre public, pour ne citer que ceci. Une accusation requalifiée plus tard dans le courant du procès.


À LA UNE

Retour en haut