International › APA

L’un des piliers du 19 septembre 2002 s’est effondré, affirme Soro après la mort de Wattao

L’un des piliers du 19 septembre 2002 ( date du début de la rébellion ivoirienne de 2002 à 2011) s’est effondré, a estimé lundi l’ex-président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire Guillaume Soro après l’annonce de la mort du Colonel-major Issiaka Ouattara dit Wattao.« En effet, l’irréparable s’est produit. L’un des piliers du 19 septembre 2002 s’est effondré. Je pense à ses enfants et à toute sa grande famille », a écrit M. Soro sur twitter.

M. Soro a été pendant plusieurs années, le secrétaire général des Forces nouvelles, la branche civile de la rébellion ivoirienne de 2002, quand le Colonel-major Issiaka Ouattara assurait les fonctions de Commandant de zone ( Com’zone) de Bouaké, la deuxième ville ivoirienne et l’épicentre de cette rébellion armée.

Anciennement commandant en second de la garde républicaine ivoirienne, puis chef de corps de cette institution,  le Colonel-major Wattao est décédé dans la nuit de dimanche à lundi à New-York aux États-Unis où il avait été évacué pour des soins.


À LA UNE

Retour en haut