Personnalités › Success Stories

Malado Kaba, 45 ans, célibataire et sans enfant, quitte le ministère de l’Economie et des Finances

(c) droits réservés

La cérémonie de passation de pouvoir entre le ministre sortant et entrant du ministère de l’Economie et des Finances a eu lieu mardi.

Dans son allocution de circonstance, Malado Kaba, ministre sortant a rendu un vibrant hommage au président Alpha Condé pour l’avoir nommée.

« En cette fin de mission qui aura été des plus exaltantes, je tiens à remercier le Tout-Puissant car sans lui rien ne se fait.  Je tiens à remercier tout particulièrement le Chef de l’Etat, le Président Alpha Condé, de m’avoir honorée en me nommant à la tête de ce département », a-t-elle lancé à l’endroit du président

Pour elle, cette fonction a longtemps, trop longtemps été réservée aux hommes mariés et pères de famille.

« Je mesure à quel point cela n’aura peut-être pas été aisé de nommer une femme célibataire, sans enfants, de 45 ans à cette fonction, que l’on a longtemps, trop longtemps, réservé aux hommes mariés et pères de famille. Il a honoré ma famille, mes amis et tous ceux que j’ai croisé au cours de mon parcours professionnel », a-t-elle reconnu.


« Je tiens à remercier ma famille qui aura été d’un support indéfectible, comme toujours, ma mère et ma tante, femmes d’envergure, de poigne et pleines de sagesse et de douceur aussi. Vous êtes mes piliers à jamais et j’ai de qui tenir ! », a-t-elle ajouté

Avant de terminer son propos, elle n’a pas manqué d’inviter le ministre entrant Mamady Camara à ne précipiter aucune décision.

« Gardez vos ennemis proches de vous et consultez largement », a-t-elle conseillé pour paraphraser une citation de Nelson Mandela.

« Enfin je formule le vœu ardant que le Tout-Puissant vous accompagne, qu’il guide vos pas et vous donne la force de mener à bien cette tâche lourde, mais ô combien passionnante », a-t-elle conclu.

À LA UNE
Retour en haut