Politique › Actualité

Manifestations du Pndc: «une crise de confiance entre les acteurs sur le terrain» (ancien Premier ministre Komara

Kabiné Komara (c) Droits réservés

L’ancien Premier ministre Kabiné Komara a exprimé sa tristesse face à la mort par balles de guinéens dans les récentes manifestations de rue.

L’ancien patron du Haut-commissariat de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (Omvs) se dit triste de voir des guinéens se faire tuer.

«Mon cœur saigne en tant que guinéen d’apprendre encore que dans mon pays, hélas, il y a encore des affrontements. Nous sommes devenus coutumiers de soubresauts politiques. Il est essentiel qu’on puisse y mettre fin», a déclaré Kabiné Komara.

Il a par ailleurs précisé que «chaque mort est un guinéen de trop tué».

Pour lui, c’est d’autant plus dangereux que «la Guinée est le seul bien commun qui nous appartient. Il y a une défiance importante, une crise de confiance entre les acteurs sur le terrain», a-t-il ajouté.

Kabiné Komara propose la communication pour rétablir la confiance «tant que nous n’arriverons pas à faire en sorte qu’il y ait des canaux de communication, nous continuerons, malheureusement, à instrumentaliser des populations innocentes qui se trouvent être les victimes de cette situation», a alerté l’ancien Premier ministre.


À LA UNE

Retour en haut