Société › Actualité

Manifestations Fndc-Père d’une victime: « nous ne pardonnerons jamais à celui qui l’a tué »

Mamadou Oury Diallo (c) Droits réservés (c) Droits réservés

Mamadou Oury Diallo, oncle d’une victime de la récente répression sanglante, accuse les autorités d’exécuter des innocents pendant les manifestations de rue.

Rencontré à la morgue de l’hôpital sino-guinéen, ce doyen, qui a perdu son homonyme, a indiqué qu’il n’est pas prêt à pardonner à celui qui a tué son neveu.

« Mamadou Oury était chauffeur de profession. Il a été tué par balle à la T8 près de sa voiture alors qu’il s’apprêtait à livrer du ciment. Il faisait la lessive à la maison quand a été appelé pour aller livrer du ciment. Les forces de l’ordre lui ont tiré dessus », a raconté M. Diallo, avant d’éclater en sanglots.

« Nous ne pardonnerons jamais à celui qui l’a tué. Que les autorités sachent qu’elles tuent les enfants d’autrui. Nous ne leur pardonnerons jamais. Le Premier ministre a des enfants, pourquoi il ne tire pas sur eux ? », s’est interrogé, en colère, Mamadou Oury Diallo.

Il affirme que « toutes les armes sont répertoriées. Donc, nos gouvernants savent quel policier ou gendarmes détient telle ou autre arme à feu. Ils connaissent aussi les auteurs des tirs. Ils ont des enfants, mais ils ne tuent pas. Ils tuent les enfants de pauvres gens », a-t-il martelé encore, ajoutant que « nous, nous ne sommes pas puissants face au pouvoir en place. Mais Dieu qui nous a créés est Puissant. Nous nous remettons à la justice divine ».


À LA UNE

Retour en haut