Politique › Partis politiques

Marche du FDNC interdite à Kindia, des membres arrêtés

manifestation du FDNC à Labé

L’antenne locale du FNDC (Front national pour la défense de la constitution) de kindia avait décidé de marcher malgré l’interdiction faite par la mairie.
Les membres du FNDC qui se mobilisaient à la station de service de caravansérail ont été interpellés par les forces de sécurité.

Les autorités de Kindia ont procédé à l’arrestation de certains membres du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) dont le coordinateur régional, qui voulaient braver l’interdiction de marcher.
Selon Alsény Farinta Camara, coordinateur régional du Front lui-même arrêté, « les interpellés sont en ce moment à la prison civile de Kindia ; on doit passer devant le substitut du procureur pour nos auditions ».

Dans la matinée, les activités commerciales suivaient normalement leur cours a constaté le correspondant préfectoral de l’AGP.
Les ruelles de la ville grouillaient de monde. Au marché central, les commerces sont restés ouverts ; les stations-services, les banques ont fonctionné et personne ne semblait être inquiétée par la marche du jeudi.

Pourtant, le FNDC de kindia avait décidé de battre le pavé pour dit-on protester contre un éventuel changement de Constitution. Dans les carrefours, quelques forces de sécurité ont été déployées. Au moment où nous mettons cet article en ligne, le FNDC était absent des rues de kindia.
Affaire à suivre


À LA UNE

Retour en haut