Société › Actualité

Marche des FSG: situation très tendue à Cosa

Contre vents et marées, les forces sociales de Guinée, décident de braver la mesure d’interdiction de leur marche de ce lundi 23 juillet

Autorisée auparavant par les mairies de Dixinn, Matoto et Ratoma,  la marche pacifique des forces sociales de Guinée a été interdite par le gouverneur de la ville de Conakry dans un communiqué lu cette nuit  à la télévision guinéenne.

Ce matin,  comme il fallait s’y attendre,  les populations ont commencé à se mobiliser pour rallier le stade.

Au rond-point de la tannerie, point de départ de la marche,  un dispositif sécuritaire important est stationné et entoure toutes les issues.

Venus du rond-point de Cosa pour se rendre à la tannerie,  les premiers manifestants ont été dispersés par les forces de sécurité à coup de gaz lacrymogènes.


Les forces de l’ordre pour chassent les manifestants jusque dans les quartiers.

Au moment où nous mettons cet article en ligne, trois manifestants sont tombés sur les coups de gaz lacrymogènes et transportés à l’hôpital et  beaucoup de manifestants sont arrêtés et conduits dans les commissariats les plus proches.

Nous y reviendrons!

À LA UNE
Retour en haut