Dossiers › Focus

Massacre du 28 septembre: y a-t-il une volonté de juger Toumba Diakité ?

Toumba Diakité © Droits réservés

La pression est mise sur la justice et sur Cheick Sacko. Cette pression serait plus infernale si Toumba mourrait d’Ebola en prison et ce ne sera pas la faute au manque de financements

 

En janvier 2017, pendant les tractations sur le transfèrement de Toumba Diakité de Dakar à Conakry, celui-ci avait émis sa crainte d’être éliminé avant son procès. Ses avocats s’étaient faits l’écho de cette inquiétude, mais beaucoup pensaient à une stratégie. Même l’AVIPA, l’association des parents et victimes du massacre du 28 septembre, n’y croyait pas tellement pour faire confiance en la justice guinéenne pour que le procès se déroule à Conakry pour permettre de recueillir tous les témoignages qui ne pouvaient se faire si le procès se déroulait à la Haye.

Naturellement, avec les garanties données fermement par le ministre de la Justice que le procès aura lieu en 2017 si le financement était réuni et il sera réuni. Seul le président de l’Inidh avait émis son avis que le procès se déroule à la Haye. Force est de constater que 2017 tire à sa fin et rien ne s’est déroulé, même que les avocats de Toumba disent craindre pour sa vie, on dit même qu’il aurait été objet d’une tentative d’injection douteuse.

Dans ces conditions, les avocats ont fait une déclaration tonitruante à la Maison de la Presse pour faire connaître la situation ainsi que leur position dans cette affaire. Ils ont décidé de jeter l’éponge pour, disent-ils, ne pas cautionner ce qui adviendra à Toumba.

En tout cas, la pression est mise sur la justice et sur Cheick Sacko. Cette pression serait plus infernale si Toumba mourrait d’Ebola et ce ne sera pas la faute au manque de financement, puisque la source de ce financement n’est pas unique, comme on semble avoir entendu.

Dans ces atermoiements, on se demande si la volonté existe de tirer au clair ce qui s’est passé le 28 septembre 2009. Quant au financement de ce procès par l’extérieur, s’il ne vient pas, pourquoi ne pas se déclarer incompétent pour transférer le procès à la Haye là, où il est sûr d’avoir lieu un jour ou l’autre.

Là-bas, le prévenu bénéficierait d’un traitement pour l’empêcher de mourir de maladie bénigne, maligne ou orpheline. Tenir absolument au procès sans avoir les moyens ou la volonté est une publicité qui n’en vaudra pas la peine.

A la dernière minute, on apprend que Alpha Condé vient d’inaugurer le siège flambant neuf du ministère de la Justice, peut-être que cette réalisation, qui aurait coûté 40 milliards de FG va faire retrousser les manches à Cheick Sako pour tout mettre en branle pour qu’enfin la vérité sur le massacre du 28 septembre 2009 soit élucidée. Il y a 9 ans que cela dure.

Quant aux avocats qui ont provoqué l’électrochoc dans tous les milieux, on espère que cela a piqué au vif les bailleurs de fonds et les politiques, ils devront revenir à leurs premiers sentiments.

Bon plan
Publié le 18.03.2019

Kindia : la découverte des ‘’Eaux de Kilissi’’

Le site touristique « Les Eaux de Kilissi », situé entre Seinta et Touguikhouré, sur le chemin de la sous-préfecture de Molota, à 17 kilomètres du centre-ville…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldeconakry.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut