Eco et Business › Energie

Mines : première session pour le comité interministériel de suivi des projets miniers intégrés

Le ministère des Mines et de la Géologie a tenu  ce mercredi 4 avril 2018  la première session du comité interministériel de suivi des projets miniers intégrés (CISPMI). Cette rencontre s’est déroulée dans la salle de conférence du département ministériel.

Elle a eu lieu en présence des ministres Abdoulaye Magassouba des Mines et de la Géologie, Oyé Guilavogui des Transports, Dr Ibrahima Kourouma de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, Boubacar Barry de l’Industrie et Aissiatou Baldé de l’Environnement.

Selon la coordinatrice du secrétariat permanent,  ce comité interministériel à traiter de façon accéléré et faire le suivi des dossiers des projets miniers intégrés.

« Le comité interministériel de suivi des projets miniers intégrés a pour mission de coordonner et de suivre la mise en œuvre des projets miniers intégrés (mines et infrastructures), identifier et de prendre des mesures nécessaires à la réalisation rapide des projets miniers intégrés ; Donner des orientations et, le cas échéant, prendre des décisions qui ont pour but de permettre d’engager les structures compétentes« , a-t-elle fait savoir.

Le ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba a remerciée les uns et les autres d’avoir pris part à la rencontre.

« Cette session interministérielle de suivi des projets miniers et intégrés avait pour objectif de faire le point de l’opérationnalisation de tout le dispositif de facilitation de la mise en œuvre des projets miniers et intégrés. Parce que comme le savez, le Président de la République, dans le cadre des reformes engagées dans le secteur minier a décidé au depuis de l’année 2015, de mettre en place ce comité interministériel pour que tous les ministères impliqués dans la réalisation de ces projets qui impliquent non seulement le côté minier, mais aussi la réalisation d’infrastructures pour que tous ces ministères là puissent agir ensemble de façon efficace pour accélérer la mise en œuvre de ce projet« , a-t-il déclaré.

 


À LA UNE

Retour en haut