Société › Faits divers

Mœurs : Alsény Sacko interpellé par les services de Tiégboro

Ahmed Sacko

Un « violeur en série » qui se faisait  passer pour un guérisseur de la stérilité des femmes a été interpelé par les services spéciaux.

Ce pseudo thérapeute qui prétendait soigner le fibrome a porté atteinte à la dignité de ses patientes. Alsény Sako couchait avec celles-ci et filmait les scènes sur son téléphone portable. Basé au quartier Hafia dans la commune Dixinn, ce faux tradi-praticien a fait de nombreuses victimes. Ses consultations varient de 600 000 francs guinéens à 3.000.000. Il administre des organes d’animaux dans les parties génitales des femmes ainsi que des décoctions après avoir eu des rapports sexuels filmés. Ses victimes sont sous le choc. « C’est un violeur en séries. Quand il vient te voir, il te demande de te déshabiller après il t’insère un morceau de viande, mais avant, il te dit qu’il a besoin d’être mouillé avant d’extirper la maladie. C’est un violeur qui abuse de toutes ses clientes. On est  infecté, on est malade, on ne sait pas quel genre d’organes il infiltre sur nous. En plus, il couche avec tout le monde », témoigne cette victime d’Alsény Sako.

Une des victimes, visage couvert, a accepté de témoigner en ces termes : ‘’Quand il vient chez toi ou tu te déplaces pour aller chez lui, il te dit de te déshabiller, il insert un morceau de viande dans toi. Avant d’insérer ce morceau, il te dit : ‘’j’ai besoin que tu me mouilles avant de sortir la maladie sur toi.  Lui-même, il te pénètre d’abord après il pénètre la chose en toi.  Il prend après le téléphone et te dit : ‘’voici ce qui est sorti de toi’’. C’est un violeur, il viole toutes ses clientes qu’elles soient veilles ou jeunes il le fait. On ne sait même pas quel genre de viande il insert dans les femmes. On marche comme ça malade et on demande de l’aide au gouvernement. Il nous a infectées et il couche avec tout le monde.’’

 

Ce dernier avoue que ce sont des testicules de chèvre qu’il utilise pour soigner ses patientes. Il introduit ces organes dans l’appareil génital de la femme, après il pousse le ventre de cette dernière. Ce qu’il a introduit sort. Alsény Sako fait croire à ses patientes qu’il a fait sortir le fibrome qui les empêche d’enfanter. Le présumé accusé de ces pratiques, Alsény Sacko, stagiaire à la police où il porte le nom de  Goepoé Jean Pierre Kolié, a reconnu les faits  et demandé pardon à ses clientes. ‘’ La chose que je fais rentrer au niveau des parties génitales des femmes, ce sont les testicules. Je mets ça dans le talisman pour faire sortir la maladie qui est le fibrome.  J’égorge la chèvre et je prends les testicules, j’utilise avec le talisman et je le fais rentrer dans la partie génitale d’une femme. Après j’appuie son ventre pour faire sortir, c’est comme ça je fais pour traiter le fibrome.  Réellement, je ne traite pas le fibrome.  Je demande aux victimes de me pardonner devant les autorités et je demande des excuses. Le nom Goepoé Jean Pierre Kolié,  c’est pour intégrer la police et je dois aller faire ma formation au Ministère de la sécurité. Ils m’ont dit qu’après la formation  ils vont changer mon nom’’

Le colonel Thiegboro, le directeur des services spéciaux parle du porno pur et simple. « Si vous regarder ces vidéos, vous comprendrez le danger de ce monsieur. Après avoir fait ce qu’il veut, il fait infiltrer des organes d’animaux, après il pousse le ventre, ce qu’il a introduit sort. Toute la scène est filmée. C’est du porno pur et simple. Il se fait filmer en train de faire du n’importe quoi avec les femmes d’autrui », confie le directeur des services spéciaux.


À LA UNE

Retour en haut