Personnalités › Success Stories

Mohamed Béavogui, seul Guinéen cité en 2017 parmi les « 100 personnalités qui transforment l’Afrique »

Mohamed Beavogui © Droits réservés

Mohamed Béavogui, Directeur général d’African Risk Capacity (ARC), est le seul Guinéen cité dans ce classement annuel établi par Financial Afrik

Comme chaque année, Financial Afrik, un média multi-support spécialisé dans l’information financière en Afrique, révèle la liste des « 100 personnalités qui transforment l’Afrique ». Au compte de cette édition 2017, un seul Guinéen figure parmi toutes ses personnalités, a-t-on appris.

Il s’agit de Mohamed Béavogui, Directeur général d’African Risk Capacity (ARC), une institution spécialisée de l’Union africaine pour aider les Etats-membres à mieux planifier, préparer et répondre aux catastrophes liées aux conditions météorologiques.

Pressenti en 2007 pour être Premier ministre de la Guinée, M. Béavogui est un expert dans le domaine du financement agricole élu premier Directeur général de la mutuelle panafricaine de gestion des risques (ARC). Il est reconnu par le magazine Financial Afrik comme étant l’homme qui a concrétisé le déploiement de cet organisme. Se faisant remarquer dans de grands sommets tels que les précédentes Conférences des Parties sur le Climat (COP), à la tête de l’ARC depuis 2015, il a apporté des efforts innovants pour augmenter l’accès à l’assurance contre les risques climatiques et aussi, aider au lancement de l’investissement dans la résilience climatique en Afrique de l’Ouest.

Par cette nomination, on estime que Mohamed Béavogui est un homme capable de mutualiser les moyens des pays africains face aux catastrophes d’ordre climatique.


Du haut de ses 25 ans d’expérience internationale dans le développement (FIDA, UNOPS, FAO…), M. Mohamed Béavogui est titulaire de plusieurs diplômes obtenus à l’Université Polytechnique de Saint-Pétersbourg et celui de Gamal Abdel Nasser de Conakry avant de bénéficier d’une formation de cadre supérieur à Kennedy School (HKS) de l’Université de Harvard.

 

 

À LA UNE
Retour en haut