› Politique

Mouvement de contestation du FNDC contre Alpha Condé

Le Front National pour la Défense de la Constitution a entamé depuis un moment un processus de manifestation contre le président Alpha Condé. La raison de ces contestations, est le soupçon porté sur la volonté du président Alpha Condé de vouloir se maintenir au pouvoir, et ce grâce à un troisième mandat.

En effet, le gouvernement guinéen à entamé un processus visant à adopter une nouvelle constitution. Cette procédure semble ne pas plaire à l’ensemble des partis politiques et à la population.

Car, ils estiment que si la démarche pour la mise en place d’une nouvelle constitution est achevée, le président aura l’occasion de se représenter pour un troisième mandat. Une idée réfutée par bon nombre, particulièrement par le Front National pour la Défense de la constitution (FNDC).

Ainsi, le FNDC espère mobiliser des milliers de personnes qui partiront du rond-point de la Tannerie pour rallier le stade du 28 septembre et le Gbessia Kondéboungni.

« Nous serons toujours dans les rues dans cet esprit constitutionnel qui est la manifestation. Parce que c’est la constitution qui nous le permet en son article 10″, a déclaré Oumar Sylla alias Fonike Mangue.

Selon lui, « il est temps que le président Alpha Condé renonce à son projet de troisième mandat pour que les choses rentrent dans l’ordre et que les Guinéens puissent avoir, à partir de décembre 2020, un nouveau président démocratiquement élu ».

Cependant, et sans surprise, la Coalition démocratique pour la nouvelle constitution soutient la mouvance présidentielle dans le processus d’adoption d’une nouvelle constitution.

« Moi je pense que pour baisser la tension politique, il faut simplement que les uns et les autres sachent que s’ils ont leurs raisons, les autres aussi peuvent avoir les leurs »,suggère le porte-parole de la CODENOC.

Le FNDC, est motivé à continuer son mouvement de contestation pour permettre à la Guinée d’avoir un nouveau président.


À LA UNE

Retour en haut