International › APA

Nigeria : les attaques de Boko Haram ont fait plus de 33.000 morts

Le nombre de personnes tuées depuis 2009 dans les attaques de Boko Haram au Nigeria est passé de 20.000 à plus de 33.000, selon des chiffres publiés récemment par les autorités nigérianes.Les attaques des insurgés se font maintenant par des missions suicides impliquant de jeunes garçons et filles, qui ciblent, à l’aide d’engins explosifs, des points sensibles tels que les mosquées, les parcs automobiles et les marchés.

L’attaque la plus récente et qui a fait un mort, s’est produite lundi matin dans le village de Kala, en face du camp des personnes déplacées internes (PDI) à Dalori, dans l’État de Borno.

Le responsable de l’Agence nationale de gestion des urgences (SEMA), Bello Dambatta, a confirmé l’attaque lors d’un entretien téléphonique avec APA.

Dambatta, chef de l’équipe d’intervention rapide de la SEMA, a déclaré que le défunt avait été incendié par les insurgés, qui ont blessé un autre homme lors de l’attaque survenue dimanche soir.

Selon lui, les assaillants ont également incendié plusieurs maisons du village.


Le responsable de la SEMA a déclaré que l’agence était déjà sur place lorsque la victime blessée a été évacuée vers l’hôpital spécialisé de Maiduguri dans la capitale de l’état.

Par ailleurs, le commandant en chef de l’opération Lafiya Dole, le général de division Rogers Nicholas, a déclaré lundi lors de l’inauguration de la mission conjointe militaire nigériano-camerounaise à Maiduguri, capitale de l’État de Borno, que l’armée nigériane a complètement vaincu les insurgés de Boko Haram dans le pays.

Selon le général Nicholas, les troupes de l’opération « Deep Punch II » avaient, vendredi, délogé les insurgés de leur zone d’opération, le « Camp Zairo ».

« Mes soldats sont au cœur de l’enclave de Boko Haram, le camp Zairo. Les vaillantes troupes ont pris le contrôle total de la forêt de Sambisa. Nous avons brisé le cœur et l’âme du groupe de Shekau, prenant le contrôle du camp et de ses environs. Ils sont en fuite et nous les poursuivrons partout où ils iront. Cette fois-ci, il ne pourront pas s’échapper », a-t-il assuré.

À LA UNE
Retour en haut