Politique › Institutions

Ouverture à Conakry de la 3è session du dialogue politique entre la Guinée et l’Union européenne

Kassory Fofana et Josep coll

Cette rencontre qui s’est tenue à Conakry a été présidée par le Premier ministre guinéen, Ibrahima Kassory Fofana et le chef de la délégation de l’union européenne en Guinée, Josep Coll.
A l’ouverture des travaux, le chef du Gouvernement Kassory Fofana a tenu à rappeler l’importance de cette session qui selon lui traduit la vitalité des relations entre la Guinée et l’union européenne « La présente session du dialogue politique Guinée-Union européenne s’inscrit dans le cadre de l’article 8 de l’accord de Cotonou lequel, forme le socle des relations entre l’union européenne, ses Etats membres et les l’Afrique des caraïbes et du pacifique. La tenue de cette session, la troisième du genre traduit à la fois une tradition et surtout la vitalité de la coopération et la force des liens qui unissent la Guinée à l’union européenne. Au-delà d’un simple respect du calendrier, il s’agit pour nous de témoigner de cette volonté partagée des partenaires engagés, à raffermir leurs relations. C’est bien ces volontés communes qui font le dialogue politiques au titre de l’accord de Cotonou, un dialogue qui se veut franc et ouvert et sans ambages, un dialogue destiné à renforcer la compréhension mutuelle et à développer les bases du partenariat, en fonction du choix des grands défis qui nous interpellent collectivement », a dit le chef du gouvernement guinéen.
Cette troisième session du dialogue politique Union européenne-Guinée a réuni plusieurs membres du gouvernement mais aussi plusieurs ambassadeurs accrédités en Guinée. Pour le chef de la délégation de l’Union européenne, l’accord de Cotonou représente 1, 5 milliards de personnes dans le monde. « Il y a un point important ente l’Union européenne et la Guinée mais aussi avec tous les pays des caraïbes et du pacifique, c’est la négociation de l’accord de Cotonou, parce que l’actuelle a été signée il y 19 ans se termine l’année prochaine. Donc on est plein dans la négociation, dans la constitution d’une armature légale pour la continuité de l’actuelle système de coopération entre l’Union européenne et ce groupe de pays qui représente près que la moitié des nations unies et qui représente 1, 5 milliards de personnes. Donc avec ces accords, j’espère qu’on pourra faire des avancées », a dit Josep Cool. Durant cette rencontre, des questions de coopération économique et politique seront débattues et déboucheront à des accords.


À LA UNE

Retour en haut