International › APA

Ouverture officielle à Malabo de la 54è Assemblée annuelle de la BAD

Pas d'image

La 54è Assemblée annuelle de la Banque africaine de développement (BAD) couplée à la 45è Assemblée annuelle du Conseil des gouverneurs du Fonds africain de développement (FAD) s’est ouverte, mercredi, au Centre de conférence de Sipopo dans la capitale équato-guinéenne, Malabo, autour du thème, «l’intégration régionale pour la prospérité économique de l’Afrique », a constaté sur place l’envoyé spécial de APA.Cette cérémonie d’ouverture qui s’est déroulée en présence du président de la République de la Guinée Equatoriale, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo et de ses homologues de la République démocratique du Congo (RDC), Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et du Roi du Lesotho, Letsie III a été ponctuée par trois allocutions.

Le ministre des Finances, de l’économie et de la planification de la Guinée Equatoriale, Cesar Agusto Mba Abogo, par ailleurs président du Conseil des gouverneurs de la BAD a insisté sur la résilience et l’utopie en Afrique. A ce propos, il a relevé les progrès réalisés par son pays en si peu de temps.

« La Guinée Equatoriale a cessé d’être l’un des pays les plus pauvres de la planète depuis les années 1980 et est devenue ce qu’elle est aujourd’hui » avec des « infrastructures modernes, fruit d’une gestion responsable » pour un « pays qui est un exemple de stabilité », a rappelé Cesar Agusto Mba Abogo, estimant que «la Guinée Equatoriale est aujourd’hui maître de son destin ».

Selon lui, cette transformation ne se cantonne pas seulement à Malabo, mais sur tout le pays. S’exprimant sur le thème de ces assises, le ministre des Finances, de l’économie et de la planification de la Guinée Equatoriale a souhaité que l’intégration régionale appelée de tous les vœux, bénéficie à tout le monde.

De son côté, le Président de la BAD, Akinwumi Adesina s’est félicité de la tenue de ces assises qui resteront une opportunité pour partager avec les différentes parties prenantes le bilan et les perspectives de cette institution de développement.

Poursuivant, il a rappelé les cinq priorités de la BAD intitulé « high five » (Eclairer l’Afrique et lui fournir de l’électricité – Nourrir l’Afrique – Intégrer l’Afrique – Industrialiser l’Afrique – et Améliorer la qualité de vie des Africains).

A travers le thème de cette année, l’Assemblée annuelle met l’accent sur le volet de l’intégration de l’Afrique, a-t-il poursuivi, ajoutant que « la BAD œuvre pour une intégration plus poussée ».

Saluant les autorités équato-guinéennes pour avoir accepté d’accueillir cette édition, M. Adesina a relevé l’exemplarité de la Guinée Equatoriale en matière d’infrastructures de classe mondiale.

« Votre jeunesse est votre meilleur atout.  Continuez d’investir dans la jeunesse avec la même détermination », a-t-il lancé au président Obiang qui à son tour a salué le choix de son pays pour abriter cette 54è Assemblée annuelle de la BAD.

« Nous apprécions votre présence ici (…) C’est un acte de coopération », a-t-il indiqué, en rappelant les différentes étapes de la modernisation de la Guinée Equatoriale qui de 1980 à 1990 était encore parmi les pays les plus pauvres du monde ».  Après la découverte du pétrole, ce pays s’est « radicalement transformé ».

« Nous organisons des conférences nationales pour décider ce que nous devrons faire avec l’argent du pétrole », a-t-il annoncé, prévenant les détracteurs de son pays que « personne ne peut nous dicter ce que nous devrons faire avec l’argent du pétrole ».

Teodoro Obiang Nguema Mbasogo s’est également félicité de l’organisation de ces assises en Guinée Equatoriale dans un contexte de diversification de l’économie de son pays.

Cette cérémonie officielle d’ouverture a fait place à un dialogue présidentiel de haut niveau autour du thème, « stimuler l’intégration de l’Afrique ». Les travaux se poursuivent jusqu’à vendredi.


À LA UNE

Retour en haut