International › APA

Pluies diluviennes et cinquantenaire du CAMES s’imposent aux quotidiens burkinabè

Les quotidiens burkinabè parvenus, lundi à APA, traitent de la distinction honorifique reçue par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, à Ouagadougou, lors du cinquantenaire du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES), et des dégâts occasionnés dans la capitale par les récentes pluies.«Pluies du 1er juin à Ouagadougou: 5 morts à Bassinko, dont 1 étudiant en médecine», affiche en première page Le Quotidien, qui parle également de «manifestation de colère des populations».

Selon ce journal, dans la nuit du 1er au 2 juin 2018, une pluie s’est abattue sur Ouagadougou et a occasionné cinq morts «à cause des ponts mal réalisés» dans le quartier Bassinko, au Nord-ouest de la ville.

«C’est pourquoi la population est sortie le samedi 2 mai pour manifester son mécontentement afin que les autorités prennent l’affaire des ponts à bras-le-corps», rapporte le confrère.

Evoquant le jubilé d’or du CAMES, Le Quotidien titre: «Le président Roch Kaboré élevé à la dignité de Grand-Croix».

Le sujet fait la manchette du quotidien national Sidwaya qui informe que le jubilé d’or du CAMES a eu lieu du 25 au 31 mai 2018 et a été marqué par «l’élévation à la dignité de Grand-Croix de l’ordre international des palmes académiques du président Roch Marc Christian Kaboré, le 1er juin 2018».

Aujourd’hui au Faso fait observer que cette distinction du chef de l’Etat burkinabè est considérée comme le clou de la commémoration du cinquantenaire, avant d’ajouter que la cérémonie s’est déroulée dans la salle de conférence de Ouaga 2000, en présence de quatre autres chefs d’Etat de la sous-région.

Pour sa part, L’Observateur Paalga aborde les olympiades universitaires du CAMES qui se sont déroulées dans la soirée du vendredi dernier à Ouagadougou.

Le journal souligne qu’à l’issue de la compétition, le Burkina Faso a remporté deux prix.


À LA UNE

Retour en haut