International › APA

Plus de 304 mille élèves à l’assaut du BEPC au Burkina

Pas d'image

Au total, 304.096 candidats sont inscrits à la session 2019 des examens du Brevet d’études du premier cycle (BEPC) dont les épreuves écrites ont débuté, jeudi matin, au Burkina Faso.A côté des candidats au BEPC, il y a 12.028 autres à l’assaut du Certificat d’aptitude professionnelle  (CAP) qui a également démarré ce jeudi.

C’est le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, Stanislas  Ouaro qui a donné le coup d’envoi officiel des épreuves écrites des deux examens (BEPC et CAP), ce matin, à Boussé, localité située à une cinquantaine de kilomètres au nord de Ouagadougou.

Ces examens qui ouvrent la série des examens scolaires de la session 2019 au Burkina Faso se tiennent dans une situation particulière marquée par la fermeture de plusieurs écoles à cause de l’insécurité et du terrorisme dans certaines zones du pays.

Sur la question sécuritaire, le ministre Ouaro, tout en reconnaissant les conditions difficiles dans lesquelles l’année scolaire s’est déroulée, a assuré que son département s’évertue à réussir dans de bonnes conditions la session 2019 des examens scolaires.

«Nous avons travaillé au choix des sujets sans tenir compte ni des perturbations liées à la fronde sociale ni aux questions sécuritaires, mais du programme officiel», a-t-il fait observer.

Les chiffres du ministère de l’Education nationale font ressortir que pour la session de 2019, le gouvernement burkinabè a mobilisé environ 15 milliards de F CFA pour les examens scolaires.


À LA UNE

Retour en haut